9

Critique de Tales of wedding rings

par Derelict le jeu. 16 févr. 2017

Rédiger une critique
Ce titre signe le retour du duo Maybe dans nos contrées, quelques années après le très sympathique Dusk Maiden of Amnesia, également chez kana.

Malgré que Maybe s'attaque à un genre totalement différent, on va retrouver dans TOWR, tout ce qu'on a aimé dans leur oeuvre précédente, des dessins de qualité, des personnages auxquels on s'attache vite, et bien sûr leur touche fanservice sexy (mais jamais vulgaire ou racoleuse) qui apporte de la légèreté à l'ensemble.

On va donc suivre les aventures de Sato et son amie d'enfance Hime ( Himeno)et accessoirement premier amour, propulsés dans un monde alternatif au notre où le jeune homme par la force des événements va se retrouver à devoir combattre les forces du mal qui s'y remettent en mouvement.

Bon dit comme ça , vous avez déjà une impression déjà-vu, oui mais là où le duo Maybe va se démarquer des habituelles histoires d'heroic fantasy ou de la vague des histoires type "Isekai/dans un autre monde" c'est qu'ici point de réincarnation/résurrection, point d'histoires d'invocation de héros ou de porte ouvrant sur un nouveau monde, non ici c'est plus une histoire de destinée, d'amour et d'anneaux.

On se retrouve donc avec un titre assez hybride mélangeant fantasy légère et romance harem, en effet pour sauver ce monde que Sato découvre, il devra partir dans une quête afin de réunir les cinq anneaux autrefois détenus par le Roi des Anneaux ( original hein, oui je sais...) qui ont été dispersés sur tout le continent et confiés à différents royaumes. Pour se faire, Sato devra donc tour à tour séduire et épouser les princesses de chaque royaume afin de réunir à nouveau les cinq anneaux, le tout accompagné d'Hime, tout en luttant contre les envoyés des Abîmes, ce qui promet au cours de leur périple quelques affrontements en perspective, peu présents il faut le dire dans ce premier tome.

Cette formule marche-t-elle pour autant? et bien oui, on a là un titre extrêmement divertissant qui ravira en premier lieu les amateurs du duo Maybe , et qui devrait séduire les adeptes de rom-com harem. Les ingrédients de l'heroic fantasy sont eux aussi bien là, le coté quête/aventure même si dans ce tome ce ne sont que les prémisses, la variété du bestiaire ainsi que les différentes races peuplant le continent, les forces du mal ici "les Abîmes", feront la richesse de l'univers par la suite.
Un premier tome simple et efficace, mais assez riche donc qui lance cette aventure assez originale, porté par un rythme narratif assez soutenu et la fraicheur de nos protagonistes,le tout dans un univers fantasy bien campé par Maybe et façonné à leur image. On a hâte de découvrir les futures conquêtes de Sato et comment elles vont épicer sa relation avec Hime, avec toutes le situations cocasses et quiproquos qui vont sans nul doute s'en suivre, tout en suivant en parallèle la lutte contre les Abîmes, évidemment. :^)

A noter, la magnifique illustration d'Hime en couverture ( les autres couv' seront toutes aussi agréables à l'oeil), la présence toujours appréciable de pages couleur en début de tome, sur le reste de l'édition, on est sur les standards de la collection dark kana, donc pas grand chose à redire dessus.

En bref

9
Derelict Suivre Derelict Toutes ses critiques (20)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Tales of wedding rings
Boutique en ligne
7,45€
Boutique en ligne
7,45€
Boutique en ligne
7,45€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)