8

Critique de H2

par znurlf le ven. 24 févr. 2017

Rédiger une critique
H2, c’est du pur Misturu Adachi : une histoire sentimentale en mode tranche de vie sur fond sportif, et évidemment le baseball (comme Touch et Slow Step avant lui, puis Cross Game ou Mix après lui quoi).
On y retrouve donc 2 jeunes joueurs de baseball talentueux qui rentrent au lycée, Hiro – le lanceur - et Hideo – le batteur. Mais parce qu’on lui a diagnostiqué une faiblesse au coude et donc de se bousiller le bras s’il continue de lancer, Hiro choisi un lycée sans club de Baseball (juste un club de fan) pour ne pas être tenté, accompagné d’Atsushi son ami receveur qui lui a un problème de hanche. Hiro rentre au club de football et Atsushi fait de la natation.
Hikari est la petite amie de Hideo, amie d’enfance de Hiro qui les a présentés et toujours très bons amis.Hiro de son côté rencontre Haruka dans son nouveau lycée grande fan de baseball et veut créer un vrai club sur les bases du club de fans. Alors qu’un membre du club de foot propose un match de baseball de son club contre celui des fans pour tenter de la conquérir, Hiro, suivi d’Atsushi, décide de rejoindre en plein match le club de baseball face à l’attitude de son équipe …
H2 va donc nous parler de rivalité et d’amitié, est-il possible de mêler les deux ? Au niveau sportif mais aussi sentimental.
Pour les habitués de l’auteur on retrouve les ingrédients déjà présents dans ses autres séries, la même atmosphère, même rythme assez lent, même humour, même style de personnages principaux. On aime ou pas et pour nous occidentaux, difficile de savoir si les interactions des personnages sont réalistes ou fantasmés par l’auteur. Car les ficelles de l’auteur sont toujours les mêmes : des quiproquos qui se règlent toujours sans trop de casse, les personnages qui se comprennent sans forcément se parler ou à demi-mot, des situations du quotidien qui peuvent basculer en une case. Le style Adachi c’est qu’une situation qui semble grave se règle simplement et que le drame arrivera quand on ne s’y attend pas. Comme un match qui bascule car un joueur se blesse en voulant éviter de blesser son adversaire, une rhume pile au mauvais moment, la mort qui survient pour un personnage alors que c’est un autre qui est malade…
Sport d’équipe oblige on a pas mal de personnages secondaires (mais aussi des figurants en masse), qui ont tous leur moment utile, pas toujours très longtemps. Des coéquipiers, des rivaux (en sport et/ou en amour), des personnages aux motivations énigmatiques (mais pas longtemps), et Atsushi, le mec un peu bonhomme qui est là tous le temps mais qui hélas n’est qu’un faire-valoir car c’est le gros à lunette excellent receveur = rôle ingrat…
H2 c’est la vie qui suit son cours, la passion dans le calme, sans l’ardeur et le ressenti d’énergie des autres shonen sportifs de l’époque (Captain Tsubasa, Slam Dunk). Des passages qui trahissent quand même un peu que l’auteur n’est pas tout jeune (né en 1951, l’auteur avait plus de 40 ans au début de la série), et des non-dits à la pelle autre reproche que je fais à la série.
Pour tout cela H2 reste une série agréable, mais pas de par sa longueur (34 tomes) difficile de la conseiller à un nouveau lecteur ou lecteur habitué à des séries rythmés. De plus en arrêt de commercialisation, trouver tous les tomes est hélas une mission difficile…

En bref

8
znurlf Suivre znurlf Toutes ses critiques (69)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de H2
10
H2

H2

Lire la critique de H2

Boutique en ligne
0,00€
Boutique en ligne
0,00€
Boutique en ligne
0,00€
Laissez un commentaire