8

Critique de L'homme qui tua Lucky Luke

par Vik le lun. 9 mai 2016

Rédiger une critique
Quel bel hommage que cet album à l'homme qui tire plus vite que son ombre. le titre fait évidemment référence à "L'homme qui tua Liberty Valance", film de John Ford. Évidemment, à la lecture d'un tel titre, le lecteur se pose immédiatement la question, Luke est-il bien mort? Qui a bien pu avoir la peau de l'homme qui tire plus vite que son ombre? La première planche pose le fond de l'intrigue avant d'enchaîner sur le flashback qui aboutira à cet évènement funeste.

Même si l'intrigue est assez convenue, et même si Luke se rapproche un peu d'un vieux Clint Eastwood aigri dans cet album, on suit ses aventures avec un réel plaisir (notamment sa recherche de tabac, gag récurrent, dont l'issue sera donnée en fin d'album également). L'ambiance western est bien rendue, plus sombre que dans les albums de Morris, il est vrai, qui ressemble plus aux vieux westerns de John Wayne.

Matthieu Bonhomme nous livre ici une aventure plus réaliste, plus sombre, aux dessins plus liftés, aux couleurs audacieuses. Il prouve ici que l'on peut faire des choses intéressantes sur le personnage, en sortant des sentiers battus. Certes, il reste sur les chemins balisés du western, c'est un parti pris qui peut gêner, j'en conviens.

Cet album est un one-shot et il n'est nul besoin de connaître toute la chronologie de Luke pour en apprécier l'histoire.

En bref

8
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de L'homme qui tua Lucky Luke
Boutique en ligne
123,32€
Boutique en ligne
123,32€
Boutique en ligne
123,32€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)