Cela fait déja longtemps que j'ai envie de lire ce comics. Seulement, j'ai eu beaucoup de mal à le trouver, et à me le procurer. Et comme c'est chose faite, vous avez droit à une critique de cette "Etoffe des héros". Concrètement, l'affiche me faisait envie : je m'attendais à un roman graphique extrêmement classe, un peu comme ceux d'un Alex Ross ou d'un Lee Bermejo ( dans la période où il dessinait, scénarisait et encrait seul ). Mais contrairement à ce que la page de garde me laissait sous entendre, c'est face à un véritable comics vieillissant que je me suis trouvé. En fait, il date des années 90, et comme la plupart des romans graphiques de cette époque, il a pris un méchant coup de vieux. C'est à la fois dû aux couleurs, à l'encrage et aux dessins; on reviendra sur l'écriture plus tard, bien qu'elle ne me semble pas mériter plus de fleurs que cela. L'aspect graphique de la chose est très tape à l'oeil : les couleurs sont majoritairement chaudes et envahissantes; on a l'impression de lire sous un lampadaire. D'accord, j'exagère. Un peu. Sauf que le comics n'est pas constamment comme cela : il change notamment lors des flashbacks comptés, beaucoup plus sombres, matûres et artistiques ( dans le sens original, je tiens à le préciser ). Ils me rappellent plus la couverture du comics, et le travail que l'on rend de nos jours. Voilà donc une oeuvre à la fois ancienne et moderne, rappelant quelque peu la différence d'aspect graphique des dessins et des couleurs du bon "Joker" de Bermejo. Au début, c'est surprenant, mais rapidement, on s'y fait. Un autre fait pourra en désarçonner la plupart : l'absence quasi totale d'écriture. Car bien plus qu'un scénario, ce sont surtout des dialogues que l'on attend d'une telle oeuvre. Pourtant, Dave Gibbons a décidé de ne pas se concentrer dessus avant un certains nombre de pages. Les flashbacks, par exemple, ne présentent aucune réplique. C'est assez dérangeant, puisque l'on a réellement du mal à comprendre ce qui se déroule sous nos yeux, et pourquoi cela se déroule de la sorte. Enfin, c'est ce que j'ai ressenti, alors c'est personnel, mais je ne doute pas que vous penserez pareil que moi une fois que vous l'aurez lu ( si vous avez le désir de le faire ). Pour en revenir aux dialogues présents, ils ne sont guère satisfaisants : je les ai trouvés souvent maladroits, et primaires. Ils manquent de fluidité, de naturel. Il suffit de se concentrer sur la première rencontre entre Wayne et Kent : c'est d'une affligeante platitude. Mais ne me faîtes pas dire ce que je n'ai pas dit : le comics est tout de même bon, notamment grâce à ses deux méchants, Luthor et le Joker, renvoyant directement à l'âge d'or du duo Superman/Batman. Je vous conseille donc cette oeuvre, car bien que décevante, elle permet tout de même de passer un agréable moment de lecture.

En bref

7
Culture Geek Suivre Culture Geek Toutes ses critiques (22)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Superman et Batman - L’Etoffe des Héros
Boutique en ligne
18,00€
Boutique en ligne
18,00€
Boutique en ligne
18,00€
Boutique en ligne
18,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)