8

Critique de Joker

par Culture Geek le dim. 12 juin 2016

Rédiger une critique


Dans mes souvenirs, le "Joker" de Bermejo, Gray et Azzarello était bien meilleur. En fait, c'est surtout qu'ayant lu le très bon "Noël" du premier, je m'attendais à bien mieux. Et puis, je l'ai relu. Globalement, c'est assez bon, mais c'est tout de même un poil décevant. Bon, pour une première sur le personnage, c'était quand même du lourd, mais quand on le compare au reste de la production DC, c'est clairement en déça de ce que les mecs nous sortent habituellement.

Premièrement, un constat se fait dès l'apparition du Joker : le comics est, en fait, une sorte de promotion du film de 2008, aka "The Dark Knight" : le bad guy prend presque entièrement l'apparence d'Heath Ledger, avec les cheveux longs et tout le bordel, et l'accent est évidement mis sur un ton réaliste et sur les mafieux, les hommes de main. L'année de sortie du truc aide, tout de même.

Ensuite, il faut reconnaître que l'écriture est particulièrement bonne : c'est original, soigné et suffisament percutant pour bien coller au personnage. On ressent sans problème la folie du Joker, et les occasions de s'en inquiéter ne seront pas rares. Ensuite, l'idée de principalement se concentrer sur les méchants de l'histoire est franchement bonne : on ressent une certaine sympathie envers ce héros, et même s'il insulte à maintes reprises le commun des mortels, donc nous, on s'inquiètera réellement de son sort.

Parce que le type est clairement attachant, et en tant que tel, on peut s'identifier à lui sans problème : il est proche de nous, il est comme toi, comme moi; c'est juste un mec qui veut vivre son rêve, et vivre de son rêve. Comment l'en blâmer? Ce choix de personnage principal est donc très pertinent, d'autant plus qu'il souligne le fossé se trouvant entre les héros, les bad guys et les humains.

Car les deux premiers jouent clairement dans la même cour; nous, non. Le spectacle sera ainsi ahurissant : entre deux dessins de Gray et Bermejo, viendront se montrer deux furies de la nature, deux êtres nés pour se battre et se confronter l'un à l'autre, deux monstres immortels et icôniques. Et au milieu de ce spectacle ahurissant, notre héros, ce pauvre homme, devra trouver sa place, et ne point pâtir de cet affrontement ci.

Et justement, le message du comics ( oui, c'est poussé ) est très profond : ces deux icônes immortelles sont bien plus importantes que n'importe quel homme, et tellement célèbre qu'on ne pourrait pas les faire tomber dans l'oubli. Et l'homme se trouve donc au milieu d'eux, comme un simple spectateur. Comme nous, au final. En creusant un peu, on pourrait y trouver une mise en abîme de notre propre condition. Mais ne serait-ce pas chercher la bête de par trop loin? Je ne le pense guère ...

Sauf qu'il y a forcément quelque chose qui ne m'a pas plu, puisque je vous ai dit, plus haut, que le truc m'avait quelques peu déçu. Et si vous suivez, vous devez savoir de quoi je n'ai pas encore parlé : l'esthétisme global du truc. Et là, j'avoue ne pas avoir compris : d'un côté, on a un aspect très comics actuel, et de l'autre, une véritable gueule de chef-d'oeuvre pictural.

Mais j'ai ma propre hypothèse là dessus : les mecs se sont partagés le taf. Sauf que cela gâche le truc : il aurait mieux fallu qu'un seul des deux l'ait dessiné ( je penche plus vers Bermejo, perso, pour son talent de malade ). Cela n'aurait au moins pas rendu cet aspect très homogène que le tout possède, cet air d'oeuvre bâtarde et schyzophrène. Bon, c'est quand même joli ( c'est pour cela que ma note ne patit pas excessivement de tout cela ), mais ce n'est pas assez uni pour constituer un véritable chef-d'oeuvre du genre.

Voilà donc un comics décevant dans sa forme, car trop peu uniforme, mais extrêmement plaisant dans son fond. De plus, voilà un bel hommage à deux véritables monstres de classe et de charisme, à deux pièces entières de notre culture actuelle, de notre Culture Geek.

En bref

8
Culture Geek Suivre Culture Geek Toutes ses critiques (22)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Joker
6
Joker

Joker Staff

Lire la critique de Joker

10
Joker

Joker

Lire la critique de Joker

Boutique en ligne
67,00€
Boutique en ligne
67,00€
Boutique en ligne
67,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)