8

Critique de Le Pays des Cerisiers

par ivan isaak le ven. 13 août 2010 Staff

Rédiger une critique
Sorti en 2006 sous nos contrées, Le pays des cerisiers est le premier titre de Fumiyo Kôno à paraitre en France, auteure que nous continuerons de découvrir plus tard avec Pour Sanpei et Koko. Ce court one-shot (une centaine de pages) est consacré à Hiroshima et les conséquences de la bombe... Trois histoires composent ce one-shot. La première, La ville de Yunagi, se déroule à Hiroshima, 10 ans après la bombe. On y suit Minami, jeune femme s'occupant de sa mère malade et toujours traumatisée par les évènements terrible de ce fameux jour. Les 2 suivantes se nomment Le pays des cerisiers I et II et nous permettent de suivre le destin d'autres membres de la famille de Minami à deux époques différentes. Bien entendu, à chaque fois, les liens avec la bombe sont présents. De ces trois courtes histoires, la première est de très loin la meilleure. Nous montrant tout d'abord les graves répercussions psychologiques de la bombe sur son personnage principal, ce sont ensuite les effets physiques qui apparaissent, au moment où on s'y attend le moins... Très émouvante et poignante, cette histoire montre aussi le ressentiment extrême du peuple d'Hiroshima (et sans doute de Nagazaki) envers les personnes ayant pris l'irréparable décision... En à peine un peu plus de 30 pages, Fuyumi Kôno, native d'Hiroshima, émeut comme rarement et il est très difficile de rester insensible à ce récit. La suite est moins poignante et offre une vision un peu plus "détachée" de tout ceci mais avec toujours suffisamment de justesse pour que le propos passe facilement. Le destin de ces Hibakusha, nom donné aux victimes de la bombe, prend aux tripes et nous rappelle que ce qui s'est passé à cette époque était réellement effroyable. On notera que Kana met à la disposition du lecteur la bibliographie ayant servie à l'auteur, un petit lexique expliquant certains évènements et points, une carte de la ville ainsi que la postface de l'auteure... Bref, une édition remarquable pour un titre remarquable. Rien que pour ses 30 et quelques premières pages, Le pays des cerisiers mérite sa place dans n'importe quelle bibliothèque. Témoignage touchant et criant de vérité, le titre ne peut pas laisser indifférent. A lire.

En bref

8
ivan isaak Suivre ivan isaak Toutes ses critiques (1061)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Le Pays des Cerisiers
Boutique en ligne
61,56€
Boutique en ligne
61,56€
Boutique en ligne
61,56€
Boutique en ligne
61,56€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)