7

Critique de Tokyo Fin d'un Monde

par ivan isaak le dim. 5 févr. 2012 Staff

Rédiger une critique
Courte série en 3 volumes de Junichi Noujou, Tokyo fin d’un monde offre à ses lecteurs un récit atypique et qui devrait en dérouter plus d’un. Science-fiction mêlée à de l’anticipation, Tokyo fin d’un monde est une sorte de thriller futuriste où les voyages dans le temps et les progrès « technologiques » prennent une place prépondérante dans un scénario bien ficelé et mené de main de maître par Junichi Noujou, auteur prolifique au Japon mais dont il s’agit de la première œuvre à paraitre en France.

Graphiquement tout d’abord, le trait de Junichi Noujou est « moderne » : afin de rendre son récit le plus réaliste possible, il incorpore à ses planches des photos de lieux réels, rendant les décors parfaitement crédibles. Le style ne choque pas et le rendu est globalement réussi. Du côté des personnages, pas de gros points noirs à noter, ni de réels bons points à soulever. Le côté parfois un peu statique des visages des personnages peut faire tiquer les plus pointilleux, mais cela n’empêche pas les émotions de passer, et c’est bien le principal.

Mais ce qui fait ressortir Tokyo fin d’un monde du lot, c’est sa trame globale, qui mérite d’être soulignée et fait du titre de Noujou l’un de ces titres qu’il est préférable de lire d’une traite, de la première page du tome 1 à la dernière du tome 3 dans un temps réduit. De cette manière, aucune baisse de régime n’est à noter et chaque pièce du puzzle se met à sa place ; pour nous offrir une conclusion à la hauteur de l’attente suscitée par la lecture. La narration de la fin de la série, alternant les points de vue et les époques, ouvre également quelques perspectives intéressantes et réussit à rendre palpitante une fin attendue. On peut malgré tout regretter quelques facilités et les quelques zones d’ombre encore présentes, mais on se dit qu’il s’agit finalement là de ce que doit nous proposer ce genre de titre. L’autre point « dérangeant » demeure évidemment les explications « scientifiques » (les guillemets ayant clairement leur importance), vraiment peu crédibles dans le fond même si de premier abord elles pourraient paraitre légèrement plausibles. Et comme les grandes lignes du récit reposent sur ces dernières, il est parfois dur d’acquiescer facilement aux « vérités » énoncées. Reste également la curiosité forte qui résulte de l’histoire narrée : comment est réellement le monde futur, quelles sont les personnes qui doivent être sauvées et justifient toute cette énergie déployée, ainsi que leurs actions et leur rôle dans ce nouveau monde ? Si nous avons bien quelques informations sur tout ceci, le manque de faits concrets laisse un peu sur sa faim le lecteur désireux d’en savoir plus et avide de détails…

Original dans son fond, sans temps morts si la série est lue en continu, Tokyo fin d’un monde fait partie de ces titres made in Akata qui sortent des sentiers battus et proposent autre chose que le mainstream classique et redondant. Même si la série est loin d’être exempte de défauts, ses qualités sont réelles et suffisent à en faire un titre à lire, pour les fans curieux. Pas un chef d’œuvre, mais une jolie découverte tout de même, donnant envie de voir d’autres titres de Junichi Noujou sous nos contrées.

En bref

7
ivan isaak Suivre ivan isaak Toutes ses critiques (1061)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Tokyo Fin d'un Monde
Boutique en ligne
11,98€
Boutique en ligne
11,98€
Boutique en ligne
11,98€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)