7

Critique de Berserk #36

par jinfuushen le dim. 6 janv. 2013

Rédiger une critique
http://lapassiondumangaselonjinfuushen.over-blog.com/article-berserk-tome-36-manga-114085499.html

Cela faisait donc un an et demi que l'on attendait le retour de Berserk et consorts sur le chemin de Elf Helm, un véritable supplice pour tout fan de la série. Frustration mise de coté on en arrive à retrouver nos amis toujours aussi intrépides et surtout toujours aux prises avec le dit "dieu" marin. Tout d'abord, il convient évidemment de parler de l'esthétique du tome, et force est de constater que le trait de Kentaro Miura n'a rien perdu de sa superbe. Il nous gratifie de quelques planches tout simplement sublimes, nous plongeant on ne peut plus dans son univers fantastiques. L'élargissement du bestiaire ennemi par le fait que Griffith est ouvert les dimensions des différents mondes astraux, nous emmène dans une nouvelle ère d'affrontement. Cela fait donc déjà quelques tomes que Guts et ses compagnons sont aux prises avec des ennemis sortis directement des tréfonds des mers.

Pour certains et je peux les comprendre, cette séquence scénaristique a tendance à traîner un peu trop en longueur, on serait tenter de directement se projeter sur l'île d'Elf Helm qui semble proposer une issue à une partie du problème de Guts, à savoir mettre Casca en lieu sûr et si possible lui redonner la mémoire. Oui mais il y a un hic, puisqu'un monstre marin gigantesque prend un malin plaisir à mettre nos héros en péril dans leur imposante embarcation qui n'est rien d'autre qu'une coquille de noix pour le "dieu" marin.

Ce tome n'est pas essentiel dans la progression de l'histoire, tout du moins, on sent par moment que Kentaro Miura brode un petit peu trop, il tourne autour du pot, rajoute quelques touches humoristiques pas forcément judicieuse, propose quelques retournements scénaristiques un peu tiré par les cheveux. En d'autres termes, on a tendance sur certaines cases de ce volume, à tomber dans la caricature, le potache et l'excès. Attention, tout n'est pas à jeter! Loin de là même, par exemple on en apprend davantage sur Isma, ou encore on peut citer le premier grand sortilège invoquer par dame Farnèse et quelques autres surprises dont je vous laisse le bonheur de les lire.

Ce tome est bon, mais sans plus, du coup les sentiments sont mitigés, surtout après autant d'attente! Ne nous laissons pas abattre, le tome 37 devrait sortir plus rapidement. Il est d'ailleurs à noter que le prochain volume de Berserk sera commandable au Japon accompagné d'une figurine de Guts dans l'armure du Berserker. Inutile de préciser que cette figurine Figma sera en édition limitée. Vous êtes intéressé? Je vous laisse venir ICI (http://lapassiondumangaselonjinfuushen.over-blog.com/article-figma-sort-une-nouvelle-figurine-berserk-en-collector-limite-la-photo-de-la-semaine-112165306.html) pour en savoir plus.




"Lors de sa précédente apparition, c'était aussi une nuit de pleine lune. C'est un moment où toutes les puissances maléfiques s'éveillent extrêmement signifiant en termes de sorcellerie."
Schierke

En bref

7
jinfuushen Suivre jinfuushen Toutes ses critiques (30)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Berserk
9
Berserk T.23

Berserk T.23 Staff

Lire la critique de Berserk T.23

10
Berserk

Berserk

Lire la critique de Berserk

Boutique en ligne
6,90€
Boutique en ligne
6,90€
Boutique en ligne
6,90€
Boutique en ligne
6,90€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)