9

Critique de Seton #4

par Skeet le ven. 26 sept. 2008 Staff

Rédiger une critique
Contrairement aux 3 premiers tomes où Seton était au coeur de l'histoire contée, ce tome 4 est en fait une histoire racontée à Seton par deux personnes qu'il a rencontrées durant l'un de ses voyages.

Seton tome 4 nous raconte l'histoire touchante de Kellyan, un chasseur qui va recueillir deux oursons après avoir abattu leur mère.
De là commence une aventure extraordinaire vécue tantôt du point de vue des chasseurs et tantôt du point de vue des ours.

Avant de démarrer la lecture de ce tome 4 de Seton, on remarque déjà une chose : c'est le tome le plus épais de la série avec 420 pages.
Le scénario se met en place très rapidement avec la mort de la mère ours mais va prendre une tournure plutôt inattendue avec beaucoup de rebondissements.

Je ne pourrais pas vraiment dire si c'est le tome que j'ai préféré mais une chose est sûre : c'est celui qui m'a le plus touché.
En effet, pas mal d'évènements mettront à rude épreuve votre sensibilité et certaines scènes m'ont vraiment mis en colère à cause du comportement commplètement inacceptables de certains humains.
L'ours est si bien présenté à travers son mode de vie et sa soif de liberté, qu'on a peine à croire que des personnes puissent en venir à tuer ces magnifiques animaux.

Bref, ce tome 4 de Seton m'a beaucoup plu et sa lecture a été un véritable bonheur (comme pour les 3 premiers).
Les dessins sont toujours impeccables, la narration est vraiment très efficace et d'un réalisme saisissant.
A lire d'urgence pour ceux qui apprécient déjà la série et ce genre de manga. Pour les autres, il n'est pas trop tard pour s'y mettre.

En bref

9
Skeet Suivre Skeet Toutes ses critiques (627)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Seton
9
Seton T.3

Seton T.3 Staff

Lire la critique de Seton T.3

9
Seton T.2

Seton T.2 Staff

Lire la critique de Seton T.2

Boutique en ligne
15,00€
Boutique en ligne
15,00€
Boutique en ligne
15,00€
Boutique en ligne
15,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)