8

Critique de Soul Eater #1

par Skeet le mar. 10 mars 2009 Staff

Rédiger une critique
Quand un manga est trop attendu, on ne l’aborde pas de la même manière qu’un manga inconnu.
Soul Eater fait partie de ces mangas qu’un grand nombre de personnes attend et dont le succès commercial ne fait presque aucun doute.
Ne connaissant pas du tout l’histoire de cette nouvelle série, j’ai commencé la lecture sans préjugés et je pense que c’est une bonne chose.

Ce qu’il faut savoir avant tout c’est qu’à la base Atsushi Ohkubo, l’auteur de la série, a créé trois petites histoires séparées avec des personnages différents.
Suite au succès de celles-ci, il a décidé de créer une série qui regroupera les personnages de ses différentes histoires.
On comprend donc mieux l’architecture de ce premier tome qui peut être déroutante si on ne connaissait pas l’origine de la création de Soul Eater.

En effet, le scénario exposé par l’auteur dans ce premier volume est quelque peu décousu. On y découvre séparément différents personnages que l’on peut même être amenés à confondre à un moment donné.
Mais les chemins de ceux-ci sont destinés à se croiser, ce qui rend le tout plus cohérent.
Ce point mis à part, ce premier tome de Soul Eater nous laisse tout de même entrevoir la trame de fond, même si à ce stade on ne peut pas vraiment savoir où cela se dirige.

Mais l’élément marquant de Soul Eater n’est pour le moment pas vraiment le scénario (la capture d’âmes…) mais plutôt le graphisme.
Qu’on aime ou qu’on n’aime pas, il faut bien reconnaître que l’auteur arrive à nous transporter dans son univers déjanté grâce à des décors tout droit sortis d’un film de Tim Burton.
Par exemple, la lune est dessinée avec des yeux et un sourire sanglant, tandis que le soleil bave la bouche grande ouverte.
Les nombreuses références sont également très appréciables (Frankenstein, Blair Witch…) et renforcent le côté second degré de l’œuvre.

A côté de cela, l’auteur n’hésite pas à ponctuer son récit de scène un peu ecchi grâce aux formes généreuses des protagonistes féminines.
Bien heureusement, ceci agrémente juste les pages sans être omniprésent …ce qui aurait pu nuire au reste du manga.
Cependant, le côté carré et un peu minimaliste des dessins pourront parfois ne pas être appréciés.

Sans présenter un scénario exceptionnel, Soul Eater arrive pourtant à surprendre grâce à l’univers graphique très inspiré de l’auteur qui nous dépayse totalement.
Le tout ne manque pas d’action et d’humour et on se retrouve donc avec un premier tome vraiment agréable car on a l’impression de lire quelque chose de différent et d’original même si le scénario sent le déjà lu.
Une bonne entrée en matière qui devra être confirmée par un scénario peut-être plus épais mais Soul Eater remplit déjà une partie de sa mission avec ce premier tome : ne pas être une pâle copie des shônen les plus connus.

En bref

8
Skeet Suivre Skeet Toutes ses critiques (627)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Soul Eater
6
Soul Eater

Soul Eater Staff

Lire la critique de Soul Eater

7
Soul Eater

Soul Eater

Lire la critique de Soul Eater

Boutique en ligne
6,60€
Boutique en ligne
6,60€
Boutique en ligne
6,60€
Boutique en ligne
6,60€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)