8

Critique de Bokurano #7

par Den d Ice le lun. 25 janv. 2010 Staff

Rédiger une critique
Suite et fin pour Takami Komoda... La jeune demoiselle n'est désormais plus anonyme aux yeux du public, et son identité fait le tour du monde. Dans son malheur, elle va finalement avoir l'occasion de jouer de son instrument pour son père militaire. Un ultime cadeau qu'elle lui offre. Ces deux personnages resteront dignes jusquà la tombée du rideau mortuaire. Un passage qui ne se veut pas triste ou larmoyant contrairement à ce que l'on pourrait penser. L'auteur développe plutôt une retrospective de la vie, un simple constat, mettant en avant les bons comme les mauvais moments, sans regrets, sans états d'âmes. Un beau moment simple, mais pas simpliste.

La seconde partie du volume tourne autour d'une autre demoiselle, Aiko Tokosumi. Cette petite blondinette a un rêve, être une pop star ! Etre remarquée, voila ce que recherche vraiment la fillette. Souffrant d'un esseulement dû à la profession de son père (journaliste), elle réalise qu'elle va pouvoir concrétiser son rêve. Malgré l'issue fatale qui l'attend, ainsi que la médiatisation grandissante des pilotes du Zearth, elle va consciemment jouer le jeu en s'exposant aux caméras et au regard inquisiteur de son paternel.
Aiko est un personnage attachant, qui fait de la peine, mais qui n'est pas cantonnée au simple rôle de victime. Elle a une très bonne vision d'ensemble de la situation (son objectif personnel, son statut de pilote, son état d'âme) et sait ce qu'elle a a faire afin de faire d'une pierre deux coups.

Le coup de théâtre légèrement amorcé au tome précédent, et considérablement développé dans ce volume, concerne la médiatisation du Zearth et des pilotes. Les médias jouent plus ou moins le jeu, et l'identité de tous les enfants a été dévoilée... Une seule chose reste encore secrète : la mort des enfant à la suite du combat. C'est donc "naturellement" que les militaires cache la mort de Takami Komoda et demande à Yoko Machi de se déguiser de façon à ce qu'elle lui ressemble...
Mohiro Kitoh nous présente un cliffhanger de qualité, d'une part en dévoilant l'identité de la fausse Takami Komoda et d'autre part en faisant chuter de son piédestal, la pauvre Aiko Tokosumi, pleine de bonne volonté...

En bref

8
Den d Ice Suivre Den d Ice Toutes ses critiques (870)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Bokurano
9
Bokurano

Bokurano

Lire la critique de Bokurano

9
Bokurano T.11

Bokurano T.11 Staff

Lire la critique de Bokurano T.11

Boutique en ligne
29,99€
Boutique en ligne
29,99€
Boutique en ligne
29,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)