7

Critique de Di(e)ce #1

par Skeet le dim. 26 sept. 2010 Staff

Rédiger une critique
Di(e)ce est le genre de série qui ne perd pas de temps pour entrer dans le vif du sujet.
Après une courte introduction, le lecteur se retrouve au sein d’une course contre la montre où une école devient le théâtre d’un jeu mortel grandeur nature.

Le titre étrange de cette série est aussi énigmatique que l’histoire en elle-même. L’action est vite située mais à la fin de ce premier tome, on se pose évidemment encore beaucoup de questions et notamment une : quelle est le véritable intérêt de ce « jeu » dont on ignore à peu près tout, jusqu’à son initiateur ? Il est encore trop tôt pour le dire.

L’auteur nous propulse dans une sorte de High School of the dead, pour prendre un exemple de série récente, mais ici il n’est pas question de zombies mais d’élèves ayant subitement perdu la tête et qui s’attaquent à nos héros qui sont les seuls à être conscients de ce qu’il se passe. On sait également qu’une personne est à l’origine de ce jeu pervers et le parallèle avec un jeu vidéo grandeur nature est directement fait suite à l’introduction de ce premier volume.

Ce manga se lit à une vitesse effrénée, non pas qu’il soit vide de texte mais parce que l’ambiance et le rythme de l’histoire font qu’on est pris dans l’action assez rapidement sans pouvoir se relâcher un instant.
Tout va très vite et peut-être trop vite pour certains mais ceci peut être expliqué par le nombre assez restreint de tomes (6 au total).
Le trait dynamique du dessinateur vient sublimer le tout en nous gratifiant de séquences immersives où les cases s’enchaînent à grande vitesse sans pour autant devenir brouillon.

On notera tout de même la présence d’une relation ambigüe entre Kazuki et Haruki, les deux héros au visage identique. En effet, ce qui les lie semble aller au-delà de la simple amitié mais dans ce premier tome, l’auteur n’a pas trop développé ce côté même s'il nous montre régulièrement que les deux hommes ont besoin l’un de l’autre.

Malgré une sensation de déjà-vu quand même présente tout le long de ce tome, Di(e)ce n’en demeure pas moins efficace dans l’ensemble.
Action, horreur, suspense et mystères sont au rendez-vous, la mission est donc remplie pour le moment.
On a même l’impression que l’histoire va aller au-delà du simple jeu de massacre qui n’est sûrement que la partie émergée de l’iceberg. Par contre, reste à savoir sur quel aspect du scénario l’auteur va se porter puisque ne l’oublions pas, nous sommes dans un Josei.
A suivre.

En bref

7
Skeet Suivre Skeet Toutes ses critiques (627)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Di(e)ce
6
Di(e)ce

Di(e)ce

Lire la critique de Di(e)ce

9
Di(e)ce

Di(e)ce

Lire la critique de Di(e)ce

Boutique en ligne
5,27€
Boutique en ligne
5,27€
Boutique en ligne
5,27€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)