8

Critique de Eye Shield 21 #33

par chris936 le jeu. 28 oct. 2010 Staff

Rédiger une critique
Suite du match opposant Deimon aux Teikoku Alexanders, qui dominent déjà largement après seulement quelques minutes de jeu. Taka et Yamato forment une paire qui semble invincible, mais ce n'est pas ça qui empêchera Monta, Sena et les autres de se frotter à eux en essayant de les battre sur leur propre terrain.
Les joueurs se donnent à fond dans les 2 équipes, mais l'écart se creuse rapidement dans les points. Une fois encore, Deimon va devoir tenter l'impossible pour remonter au score... mais ce n'est pas la première fois.

La recette a beau être sensiblement la même lors de chaque match depuis 33 tomes, ça ne l'empêche pas de toujours fonctionner à merveille. Les joueurs des Devil Bats se font totalement dominer et c'est à force de tentatives plus ou moins désespérées qu'ils parviennent à grapiller quelques points. Mais face à Teikoku, ils atteignent assez vite leurs limites et il va falloir innover plus que jamais pour parvenir à passer le véritable Eyeshield 21, incroyablement doué sur tous les plans.

Si les feintes d'Hiruma et les tentatives de suspense de l'auteur ne trompent désormais plus aucun lecteur, force est de constater que ça ne nuit en rien au plaisir que l'on ressent à la la lecture de cette série, qui est sans doute l'un des meilleurs shônen sportifs du marché. Ses personnages qui se surpassent et qui en veulent toujours plus, son beau graphisme retranscrivant très bien l'action intense présente sur le terrain, son humour, etc. sont autant d'atouts qui font qu'Eyeshield 21 ne lasse toujours pas.
C'est donc à nouveau avec beaucoup d'impatience que l'on attendra le prochain volume, qui devrait nous réserver pas mal de surprises à plusieurs niveaux...

En bref

8
chris936 Suivre chris936 Toutes ses critiques (731)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Eye Shield 21
Boutique en ligne
6,90€
Boutique en ligne
6,90€
Boutique en ligne
6,90€
Boutique en ligne
6,90€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)