4

Critique de Diabolic Garden #2

par ivan isaak le mer. 16 mars 2011 Staff

Rédiger une critique
Kotone, jeune mangaka, avale par mégarde un fruit qui attire les démons. Enlevé par Kreuz, elle est sauvée par le beau Tsukasa, maitre des seaux et possesseurs de plantes un peu particulières…

Une nouvelle mission est confié à Tsukasa, le maitre des seaux. Afin d’obtenir en récompense l’un de ses plantes qu’il adore tant, il accepte la mission que lui propose Genji, à savoir surveillé de près un groupe de visual rock, les Dampire. En effet, plusieurs disparitions inquiétantes ont eu lieu en marge de leurs derniers concerts et la présence de démons dans leur rang est fortement pressentie. Kanon, Genji, Geshtalt le rat et l’exubérante Luna vont donc participer à un concours de chant organisé par le groupe afin d’en apprendre plus…

Si le premier volume du shonen (et oui, car il ne s’agit pas d’un shojo…) Diabolic Garden proposait quelques bonnes choses au milieu d’un ensemble plutôt quelconque, ce second tome déçoit fortement sur plusieurs points. En premier lieu, exit Kotone et donc le personnage que l’on pensait être le plus important du premier tome. Ici, pas une seule allusion à la demoiselle… On part sur une nouvelle affaire pour le maitre des seaux, qui est donc le héros de la série malgré le fait qu’on ne le voit que très rarement. Le second point noir de ce tome est justement cette fameuse nouvelle mission. Pendant une bonne moitié de ce tome, nous voyons notre petite troupe s’entrainer en vue du concours… Arrivé au moment fatidique de la prestation de nos héros, rien. Pas une page, pas même une petite case. Une jolie ellipse qui passe très mal à la lecture, d’autant que cette partie de l’histoire n’était déjà pas bien passionnante… Mais Diabolic Garden possède tout de même quelques petits atouts, qui l’empêche d’atteindre le désastre total : un dessin très réussi, malgré un style devenu très courant, et surtout un humour très efficace, notamment avec le personnage de Geshtalt. Reste que la déception du lecteur à la lecture de ce tome sera importante, tant les quelques espoirs laissés par le premier volume ont été bien vite refroidis…

D’une qualité inférieure au premier volume, ce second tome de Diabolic Garden déçoit et ne donne que peu d’espoirs quant au troisième et dernier volume de la série. Si le style graphique vous plait et que vous n’êtes pas très regardant sur le contenu, pourquoi pas, sinon, passez votre chemin…

En bref

4
ivan isaak Suivre ivan isaak Toutes ses critiques (1061)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Diabolic Garden
Boutique en ligne
3,58€
Boutique en ligne
3,58€
Boutique en ligne
3,58€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)