7

Critique de Nura le Seigneur des Yôkai #1

par ivan isaak le lun. 11 avril 2011 Staff

Rédiger une critique
Issu du célébrissime Weekly Shonen Jump (Dragon Ball, Slam Dunk, One Piece, Naruto…), Nura le seigneur des Yôkai est d’abord apparu en France via son adaptation animée en 26 épisodes (pour l’instant en toutcas) diffusée sur KZPlay. Toujours en cours au Japon avec 16 tomes parus, Nurarihyon no Mago (titre VO) nous fait suivre Nura, petit-fils du Nurarihyon, le chef suprême des yokai, dont il est destiné à prendre la succession… Nura Rikuo a 8 ans. La demeure dans laquelle il vit est un peu particulière : en effet, il vit avec son grand-père, Nurarihyon, commandant suprême du monde du Yokai. Et sa maison est donc l’habitat d’un grand nombre de ces monstres très connus du bestiaire folklorique japonais (le kappa ou le tengu par exemple). N’ayant qu’un quart de sang yokai, Nura veut vivre comme un humain normal, malgré le désir de son grand-père d’en faire son successeur. Nura va donc à l’école, où il a bien du mal à cacher la vérité sur les yokai… Mais un jour, un yokai ne souhaitant pas le voir succéder à son grand-père décide d’attaquer le bus scolaire du jeune garçon. Cette attaque va réveiller en Nura des pouvoirs cachés, qui semblent lui être prodigués par son sang de Nurarihyon… Titre 100% shonen, Nura le seigneur des yokai respecte tous les codes du genre. Avec un héros ayant un destin tout tracé et hors du commun (presque totalement humain, il est destiné à dominer le monde du yokai), qui ne veut pas de ses responsabilités mais qui est capable de se transformer pour aider ses amis en difficulté et qui cherche à cacher sa véritable identité à ses camarades, la série de Hiroshi Shiibashi ravira les amateurs de shonen d’aventures. Avec un graphisme soigné, des décors détaillés, un bestiaire « à l’ancienne », un peu d’humour et des rivalités fortes entre notre héros et les yokai rebelles, le titre s’en sort plutôt bien dans un genre surpeuplé de séries sans intérêts. Même si l’originalité n’est pas vraiment de mise, le rythme est là, la lecture est agréable et sait suffisamment susciter l’intérêt du lecteur pour qu’il en redemande. Bref, un début plutôt réussi pour un titre qui était très attendu. Totalement classique dans le fond et la forme, Nura le seigneur des yokai se situe dans la catégorie des shonen qui réussissent à intéresser malgré tout. Si les quelques bonnes idées qui apparaissent dans ce premier volume sont exploitées dans la suite du titre, Nura offrira peut-être une bouffée d’air frais à un genre qui en a bien besoin. Un bon début à confirmer par la suite.

En bref

7
ivan isaak Suivre ivan isaak Toutes ses critiques (1061)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Nura le Seigneur des Yôkai
Boutique en ligne
6,85€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)