7

Critique de Berserk #33

par ivan isaak le mer. 27 avril 2011 Staff

Rédiger une critique
Guts, Casca et l’ensemble de son « équipe » ont embarqué sur le Sea Horse, le navire de guerre de Roderick. Le cap est mis sur Elf Helm, où Guts compte bien mettre Casca en sécurité avant de se venger de Griffith…

Alors que chacun tente de se reposer sur le Sea Horse, les sentiments des uns et des autres commencent à faire surface. Le répit accordé par la traversée ne sera malheureusement que de courte durée, le navire étant attaqué par des pirates. Mais le capitaine Roderick n’est pas surnommé le « prince des mers » pour rien.

Près de 20 mois après la parution du volume 32 (choix éditorial de Glénat, qui ne souhaitait pas sortir les tomes indépendamment de manière espacée mais préférait attendre de pouvoir en sortir plusieurs à la suite), Berserk revient donc dans nos librairies. Se déroulant toujours sur deux plans, l’un centré sur Guts et ses camarades, l’autre sur Griffith, son ennemi juré, le titre de Kentaro Miura a radicalement changé d’ambiance depuis plusieurs volumes. Si certains regretteront cette évolution, d’autres pourraient apprécier le travail psychologique effectué sur les différents personnages de la série. Et pendant que la troupe de Guts navigue vers Elf Helm, celle du faucon blanc de Griffith tente d’abattre la menace kushane, qui prend des allures phénoménales… Niveau graphisme, Miura est au top et propose des planches qui fourmillent de détails. De ce côté-là, difficile d’être déçu. Il faut néanmoins reconnaitre que l’intrigue de Berserk avance très lentement, et que l’on se demande parfois si le titre pourra se finir un jour lorsque l’on voit l’allure à laquelle tout ceci avance. Malgré tout, chaque volume reste un plaisir à lire, même si celui-ci est désormais moins important qu’il y a quelques années…

Avec une histoire bicéphale, Berserk 33ème du nom avance lentement dans son intrigue. Guts est toujours en route vers Elf Helm et Griffith reprend peu à peu son statut de héros… On espère maintenant une réelle accélération des évènements, même si cela semble à présent illusoire.

En bref

7
ivan isaak Suivre ivan isaak Toutes ses critiques (1061)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Berserk
8
Berserk T.33

Berserk T.33 Staff

Lire la critique de Berserk T.33

8
Berserk T.32

Berserk T.32 Staff

Lire la critique de Berserk T.32

Boutique en ligne
4,99€
Boutique en ligne
4,99€
Boutique en ligne
4,99€
Boutique en ligne
4,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)