7

Critique de Ensemble jusqu'à la fin du monde

par opaline le lun. 28 nov. 2011 Staff

Rédiger une critique
Après Lovey Dovey et Hakoniwa Angel, Soleil nous offre le one-shot de l'auteur Aya Oda et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il s'agit d'un manga de qualité! Le tome se compose de quatre petites histoires dont celle au titre éponyme. Chaque nouvelle se compose en moyenne de 40 à 50 pages et sont donc d'un format assez court. Pourtant, l'auteure maîtrise assez bien cette contrainte. En effet, chacune des histoires a sa profondeur et un thème pour le moins original. Aya Oda aborde donc avec délicatesse et justesse des thématiques plus ou moins complexes. L'histoire principale aborde les difficiles sujets du deuil, de l'inceste et du viol. C'est beaucoup pour une seule histoire courte, mais même si l'on aurait préféré un format plus long pour vraiment développer le récit, on arrive bien à s’immerger et à s'attacher à l'héroïne. Un exercice pourtant difficile sur seulement 50 pages mais qui est pourtant bien mené et d'où l'on ressort chamboulée et émue. La seconde : « Bruit d'été » est plus anecdotique et raconte une bluette adolescente plus classique mais agréable à lire. La troisième : « Ma copine garçonne » parle du mal être adolescent et de ce que l'on aspire à devenir ou être. On apprécie le côté enjoué qui s'en dégage, mais l'histoire ne doit pas malgré tout être prise à la légère car elle soulève un questionnement des plus intéressant : doit-on vivre pour soi ou pour les apparences ? Un récit sur la tolérance nuancé par des touches d'humour et de légèreté. Quant à la dernière histoire, « En attendant la neige », elle parle d'un amour défendu entre cousin et cousine. Cette dernière partie du volume aborde un thème assez vu et revu dans le monde du shojo. On apprécie la retenu de l'auteure et sa manière d'amener avec bonhomie et sans verser dans le pathos une intrigue pour le moins dérangeante. On accueille donc plutôt bien cette dernière romance sans avoir un sentiment de rejet que bien souvent ce type de thème peut amener. Ce one-shot a donc un contenu plutôt riche et même si l'histoire principale reste la meilleure du recueil, on ne boude pas notre plaisir à la lecture des trois autres. Aya Oda, même si elle n'est pas l'une des mangaka majeurs du genre, reste une valeur sûre et une fois de plus, elle aura su amener avec brio du sentiment et des thématiques intéressantes pour sortir un peu des sentiers battus. Le seul bémol pourrait être le format court qui ne permet pas d'approfondir réellement la première histoire qui aurait bien méritée plusieurs volumes. Elle perd ainsi un peu trop en intensité mais reste le point fort du manga. Le graphisme quant à lui se situe dans la norme pour le genre et sert plutôt bien chaque histoire. Les expressions et divers sentiments sont bien retranscrits, le rythme reste dynamique et vif. En bref, un one-shot de qualité abordant des thèmes plus ou moins originaux qui apporte au lecteur un bon moment de lecture et qui ravira les fans de l'auteure mais aussi ceux du genre.

En bref

7
opaline Suivre opaline Toutes ses critiques (800)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Ensemble jusqu'à la fin du monde
Boutique en ligne
6,99€
Boutique en ligne
6,99€
Boutique en ligne
6,99€
Boutique en ligne
6,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)