La rencontre avec le chevalier chien Hangetsu est explorée dans ce deuxième tome. Ce dernier s’installe dans la vie de Samidare et de Yuhi et va leur faire profiter de son expérience. Le hic c’est qu’on ne voit presque rien. Après un court passage d’entrainement, nous suivons la vie relativement simple de nos anti-héros.

Samidare conserve son humour mais nous offre peu de matériel exploitable au niveau du fil rouge. On découvre la personnalité de Shinonome et si l’on peut apprécier le développement fait autour du personnage, celui-ci n’est pas toujours intéressant et se fait au détriment de l’action. Son histoire sert en fait d’introduction au chevalier corbeau qui lui est très caricatural. Un comble…

Le plus grand gâchis reste le combat contre la marionnette de boue, littéralement expédié et dont l’issue manque énormément d’intensité. Avec toute la construction qu’il y avait autour c’est un beau raté.

Au final, ce tome 2 de Samidare déçoit. L’équilibre entre action et travail de fond manque et les meilleurs moments restent les gimmicks du lézard et de Ludo.

En bref

5
Charlie One Suivre Charlie One Toutes ses critiques (311)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de SAMIDARE, Lucifer and the biscuit hammer
Boutique en ligne
7,99€
Boutique en ligne
7,99€
Boutique en ligne
7,99€
Boutique en ligne
7,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)