La couverture du tome un, puisqu’il s’agit toujours du premier avis sur un livre ou manga, donne l’aspect d’une histoire assez jeune au vu du dessin de couverture. Mais un dessin jeune, mais efficace et sombre, dans un cadre joli et qui attire l’œil. Le résumé nous annonce une histoire assez bizarre, et loufoque, mais quand l’on aime les mangas, on aime justement ce côté loufoque.

L’histoire commence par le réveil de Yûhi Amamiya par un lézard qui parle. Ce dernier s’annonce être un chevalier lézard. Il investit notre héros d’une mission : protéger la princesse. Pour cela, il se retrouve avec une bague qui lui donne des pouvoirs de télékinésie, mais comme tout pouvoir, il faut apprendre à l’utiliser, ce qui ne semble pas être une tache simple. Après avoir trouvé facilement la princesse Samidare notre héros apprend que la terre est menacée par les monstres de boue, mais aussi, et surtout par leurs invocations, qui est un marteau biscuit géant. Cette arme est en suspension dans l’espace et menace de détruire la Terre. La princesse, et donc Yûhi, vont vouloir détruire le Marteau biscuit pour sauver la Terre. La sauvé ? Bien sûr que non. La princesse veut en réalité détruire la planète de ses propres mains, et donc les montres de boue et leurs armes se retrouvent sur son chemin !

Dans un premier temps, le héros, Yûhi Amamiya semble être un héros assez banal et bateau. C’est-à-dire qu’il ne semble pas vraiment avoir de motivation, mais cela serait vendre la peau de l’ours trop tôt. Effectivement, il faudra attendre quelques pages tournées dans le premier volume pour voir la véritable personnalité de notre héros, qui va rapidement tout faire pour aider et protéger Samidare. Notre héros va aussi se révéler avoir une personnalité assez sombre, et tend plus vers le camp des méchants si l’on se place dans la nuance bien/mal traditionnelle !

Samidara quant à elle, qui est aussi l’héroïne, puisque le manga porte son nom, est elle aussi un personnage assez curieux. Elle semble d’aspect être une jeune fille totalement niaise, enfantine, comme tout enfant de son âge en réalité. Et pourtant, elle est la seule à réussir à venir à bout des Monstres de boues à mains nues. Paradoxalement, elle a même tendance à protéger son chevalier…

En conclusion, un manga qui s’annonce bien prometteur et ceux grâce à la personnalité assez étonnante des deux protagonistes. On se retrouve ainsi rapidement plongé dans l’histoire et l’on veut au final connaître la fin, et surtout s’ils arriveront à sauver la terre pour ensuite mieux la détruire ? Où changeront-ils d’avis au fur et à mesure de leurs combats ? Pleins de questions qui, personnellement, m’intriguent et me donnent envie de suivre cette saga !

En bref

7
Yami Shadow Suivre Yami Shadow Toutes ses critiques (36)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de SAMIDARE, Lucifer and the biscuit hammer
Boutique en ligne
2,94€
Boutique en ligne
2,94€
Boutique en ligne
2,94€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)