Sans grande surprise, ce quatrième tome de Samidare s’attarde un peu sur chaque chevalier de la princesse qui ont fait leur apparition au tome précédent. La qualité et l’intérêt de chaque histoire varie essentiellement en fonction du ton choisi.

Le personnage blasé est un classique et n’attire pas vraiment plus de sympathie ici, et l’histoire du chevalier serpent est assez commune. Mis à part ces deux-là, les histoires suivantes sont plus intéressantes grâce à leur côté sombre. On se plait à voir que Yuhi et Samidare ne sont pas les seuls à avoir leur propre motivation, ce qui permet d’ajouter une complexité supplémentaire à l’histoire. On notera également que le corbeau reste calme et devient par la même occasion supportable, ce qui n’est pas pour déplaire et l’ennemi quant à lui se dévoile un peu plus.

Samidare n’est pas un shonen typique. Le manga a un schéma narratif assez spécifique et des personnages singuliers pour la plupart. L’auteur a bien posé les bases de son histoire à présent, espérons que la suite sera aussi bonne, voire meilleure.

En bref

7
Charlie One Suivre Charlie One Toutes ses critiques (311)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de SAMIDARE, Lucifer and the biscuit hammer
Boutique en ligne
0,00€
Boutique en ligne
0,00€
Boutique en ligne
0,00€
Boutique en ligne
0,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)