Je n’aurais pas pensé au début de la série que Samidare puisse atteindre un tel niveau. Il faut dire que le démarrage fut relativement poussif et lent et qu’il était loin de répondre à mes attentes. Peut-être était-il un peu trop original.

En tout cas, ce tome 6 constitue un morceau essentiel à l’histoire notamment par la mort d’un chevalier mais aussi l’apparition d’un nouveau chevalier légendaire. Le début du tome ne laissait pas présager une telle évolution, surtout après le tome 5 qui avait lui aussi fait avancer l’histoire d’un bon pas.

Les qualités des combats contre les marionnettes de boue sont de plus en plus nombreuses. En plus d’avoir des adversaires plus imposants à chaque rencontre, voilà que ces dernières sont mieux orchestrées. Les chevaliers attaquent maintenant plus en front uni et soudé que de manière individuelle, une autre façon de caractériser l’évolution.

En parallèle, l’auteur nous présente le chevalier chouette. Jusque-là, il s’était fait très discret et l’est toujours mais nous apprenons maintenant ses motivations. Elles ressemblent à d’autres mais c’est la première fois que l’on fait face à un animal prêt à abandonner la lutte pour le bien. Avec toutes ces personnalités aux buts proches mais complètement individualistes, l’intérêt de la conclusion ne sera probablement pas la défaite (ou victoire ?) d’Animus mais bien le jeu de forces entre les chevaliers toujours sur pieds.

Samidare est une bonne série. Pas la meilleure, mais certainement moins moulée que le lot de shonen sur le marché. A compter de ce tome, je commence à me dire qu’elle vaut le détour.

En bref

8
Charlie One Suivre Charlie One Toutes ses critiques (311)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de SAMIDARE, Lucifer and the biscuit hammer
Boutique en ligne
13,37€
Boutique en ligne
13,37€
Boutique en ligne
13,37€
Boutique en ligne
13,37€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)