6

Critique de Kamisama Dolls #1

par Charlie One le mer. 5 juin 2013 Staff

Rédiger une critique
Essayons de faire aussi rapide que ce premier tome pour présenter l’histoire. Kyohei Kuga est un étudiant vivant à Tokyo et comme certains garçons sa timidité l’empêche d’aborder la fille qui lui plait : Hibino Shiba. Ah, ça n’a pas de rapport avec le titre.

Recommençons. Kyohei vient d’un village reculé où des dolls appelées Kakashis sont vénérées à l’instar des dieux et manipulées par des personnes nommées Seki. On ne sait pas trop d’où ces créatures viennent et les personnages ne sont pas plus avancés que nous. Cette manière de vivre n’était pas au goût de Kyohei qui a décidé de partir et de refaire sa vie… jusqu’à ce qu’évidemment son passé vienne lui rappeler que ses liens avec le village ne sont jamais définitivement coupés.

Pour l’instant, c’est assez brut de décoffrage. Aki la menace et ancien « ami » de Kyohei arrive à Tokyo et y sème la pagaille. Tout cela pour attirer l’attention de notre héros et aussi pour une motivation primaire, le désir de tuer. Ce méchant n’est pas très énigmatique, ni très charismatique. On se pose bien sûr des questions sur son passé et celui de Kuga mais on ne sent pas complètement embarqué dans l'affaire.

Le reste est beaucoup dans l’exposition. La petite sœur de Kyohei qui semble être la véritable héroïne du titre débarque un peu comme le lecteur dans la vie de son frère, à l’arrache. Nous découvrons avec elle les différentes personnalités des protagonistes, le fonctionnement des « dieux » et les aptitudes des Sekis. Une présentation assez correcte au déroulement relativement fluide qui alterne violence, moments de complicités et flashbacks afin de nourrir le fil rouge.

Pour ce qui est du graphisme ce n’est pas moche mais ce n’est pas excessivement beau non plus. Avec un auteur qui a déjà deux séries à son actif (Embryon Road, Kamunagara), on aurait pu espérer mieux. Le design des Kakashis n’est pas très recherché, on reste dans du basique. C’est un peu décevant mais pas forcément un défaut étant donné que les dolls restent collées au second plan. Rien ne nous dit qu’il n’y aura pas d’évolution de leur côté plus tard.

Pour faire court, Kamisama Dolls rentre rapidement dans le vif du sujet mais entretient grossièrement le mystère autour du village. On se pose des questions mais on se retrouve bizarrement plus captivé par les courts moments d’actions que par l’histoire et ses personnages. Le potentiel encourage cependant à continuer avec le second volume.

En bref

6
Charlie One Suivre Charlie One Toutes ses critiques (311)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Kamisama Dolls
Boutique en ligne
2,58€
Boutique en ligne
2,58€
Boutique en ligne
2,58€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)