5

Critique de Freezing #16

par Charlie One le ven. 19 juil. 2013 Staff

Rédiger une critique
Freezing nous embarque à nouveau pour parler loyauté… Si cette thématique se calait assez bien dans le chaos ambiant de la storyline E-pandora, difficile d’adhérer à cette nouvelle démonstration.

Charlène Bonaparte est au centre de ce 16e volume. Une vraie tête à claque. D’autres Pandoras aussi d’ailleurs mais parlons de Charlène, celle qui a défié Elysabeth. La tête de mule poursuit son discours de soldat bien entrainé et se fritte avec toutes les malheureuses qui osent lui décrocher un mot et celles qui évidemment cherchent à défendre l’honneur de leur ancienne leader. Les intérêts divergent mais le résultat est le même : la prise de tête. Pour nous aussi !

L’étalage des grands principes (d’un côté ou de l’autre) et la régression nette dans la qualité des répliques furent légèrement agaçants. On en est revenu grosso-modo à du simple crêpage de chignon meurtrier. Sur la forme c’est toujours très agréable à lire mais sur le fond, ça donne chaud ! Et je ne parle pas des quelques seins qui dépassent… Très déçu donc, d’autant plus à la lecture des dernières pages qui nous montre une Charlène toute docile. Genre… elle n’est pas si méchante en fait. Bon, bon, bon...

Du côté d’Aoi qu’on oublierait presque, c’est assez médiocre également. Le grand-père nous embrouille. Soit. Mais avait-on vraiment besoin d’arriver à ce niveau d’échanges avec Satellizer ? Je ne pense pas. Lim Dall Young s’adonne de nouveau à ses travers (pseudo-justifiés par un comportement mystérieux...) et cela me dérange de plus en plus. L’addiction que l’on pouvait ressentir il y a encore 2 tomes n’est déjà plus qu’un souvenir…

Enfin tout n’est pas à jeter quand même. Je retiendrai 2 choses de ce tome : l’album photo d'Aoi qui va pousser Kazuya à se poser des questions et le charisme de Teeshee, digne remplaçante de Shiffon. Son intervention aussi courte fut-elle a été suffisante pour éclipser le désagrément provoqué par ces disputes incessantes. Vivement qu'on la mette en valeur !

Freezing a commencé par des aventures relativement superficielles mais pas déplaisantes et s’est ensuite améliorée en continue jusqu’à nous proposer des tomes pas loin de l’excellence (dans le genre série blockbuster). C’est à regret donc que je constate ici (en commençant par la fin du tome 15) une nette baisse dans la qualité. Espérons qu’elle ne soit que de courte durée et que l’arc Valkyrie prenne l’ampleur nécessaire pour nous scotcher une fois de plus.

En bref

5
Charlie One Suivre Charlie One Toutes ses critiques (311)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Freezing
Boutique en ligne
7,50€
Boutique en ligne
7,50€
Boutique en ligne
7,50€
Boutique en ligne
7,50€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)