6

Critique de Scumbag Loser #1

par Skeet le jeu. 12 sept. 2013 Staff

Rédiger une critique
Voilà un titre qui annonce d'entrée la couleur : Scumbag Loser nous plonge dans le quotidien d'un jeune garçon assez pathétique qui arrive à se satisfaire de connaître pire loser que lui. Seulement, cela ne va pas durer.

Les héros souffre-douleur sont monnaie courante dans les mangas mais là on est carrément au stade supérieur. D'habitude, ces "losers" sont attachants et on sent qu'ils vont un jour sortir la tête de l'eau...mais ici pas du tout !
Masahiko, notre héros loser, n'a rien d'enviable. Pire : on ne peut même pas compatir vu le portrait qui nous en est dressé.
Son seul acte de rébellion quand il est pris à parti est de se faire un film dans sa tête où il enverrait bouler ses tortionnaires...mais il est bien incapable de leur tenir tête réellement.

Les premières pages sont une accumulation de brimades pour bien nous montrer à qui nous avons affaire mais on sent que le manga prend une autre tournure quand le personnage d'Haruka, une amie d'enfance de Masahiko qui est censée être morte depuis 5 ans, entre en scène.
A partir de ce moment-là, on bascule petit à petit dans un autre registre : le suspense et l'horreur.

Scumbag Loser est sans conteste un titre atypique : héros répugnant et peu (ou pas) attachant, ambiance glauque et scènes d'horreur.
Cependant, il peut être difficile de donner du crédit à la tournure horrifique que prend cette histoire ce qui risque de tenir à distance certains lecteurs.
De plus, on ne comprend pas vraiment où l'auteur veut en venir.
A côté de cela, il faut bien admettre que ce manga nous offre enfin quelque chose de différent, ce qui devrait plaire aux lecteurs qui en ont marre de lire tout le temps le même genre d'histoires prévisibles.

A la lecture de ce seul tome, je reste tout de même un peu dubitatif malgré des qualités indéniables et chose surprenante : le teaser qui est fait pour le second tome à la toute fin du manga arrive à point nommé puisqu'il sauve un peu la mise !
En effet, un gros rebondissement nous est étrangement révélé afin de donner envie de lire la suite. Sans ce petit aperçu, ce premier tome n'aurait pas vraiment éveillé notre curiosité.

En bref

6
Skeet Suivre Skeet Toutes ses critiques (627)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Scumbag Loser
Boutique en ligne
7,90€
Boutique en ligne
7,90€
Boutique en ligne
7,90€
Boutique en ligne
7,90€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)