6

Critique de Magical Girl of the End #1

par Skeet le mar. 27 mai 2014 Staff

Rédiger une critique
Même si le terme Magical Girl est présent dans le titre de cette série, il n'y a pas matière à se méprendre sur le contenu si on regarde au moins la couverture ! Ici, on est loin, très loin de Creamy, Gigi ou autre Sailor Moon.

Pour ceux qui ne seraient pas familiers avec le terme Magical Girl, il désigne une jeune fille dotée de pouvoirs magiques et qui s'en sert pour combattre le mal ou pour d'autres raisons plus terre à terre. La plupart du temps, ces jeunes filles ont une baguette magique et se transforment. Ce genre de mangas est surtout apprécié par le public féminin et déborde de bons sentiments.

Dans le cas présent, on est à l'opposé de tout cela ! Ici, les Magical girls sont de féroces créatures qui ne semblent être animées que par une chose : tuer tous les humains ! Elles n'ont rien de mignon, bien au contraire, mais ont tout de même un point commun avec leurs homologues toutes mimi : l'accessoire de type baguette/sceptre qui est ici une sorte de massue destructrice...une arme de guerre en somme ! Un seul coup de cette massue et votre crâne explose literralement. Si on occulte l'extrême violence de ces magical girls des temps modernes et leurs yeux révulsés, elles ressemblent à de véritables poupées : gros noeud dans les cheveux, corps filiforme, robe digne des plus beaux cosplays et chaussures à semelles compensées.
Finalement ce sont des Magical girls comme les autres sauf qu'elles sont ultraviolentes, petit détail qui change tout !

Ce manga n'est clairement pas tout public. De nombreuses scènes de carnage ponctuent le récit qui ressemble vraiment à une série de zombies. Les têtes explosent, les corps sont transpercés et le sang coule à flots... la violence est de mise dans ce premier tome. Et n'ayons pas peur des mots : c'est une violence totalement gratuite ! On ne sait pas d'où viennent ces créatures ni ce qu'elles veulent vraiment. Elles ont l'air possédées et répètent sans cesse "magicaaal" en poursuivant leurs proies.

Dans l'ensemble, ces scènes de boucherie sont assez confuses et cela part dans tous les sens. Mais de temps à autre, nous avons droit à une scène un peu plus détaillée qui accentue l'horreur ambiante en nous montrant des exécutions débordant d'imagination...

Mais est-ce que Magical girl of the end n'est qu'une simple tuerie sans l'ombre d'un scénario ? Pas si sûr. A la lecture de ce premier tome, on n'entrevoit pas grand chose à part de nouveaux combats et de nouvelles fuites. Cependant, quelques indices pourraient bien redonner espoir aux plus sceptiques qui voudraient quand même un semblant de scénario.
Mais pour cela, il faudra que l'auteur n'oublie pas de nous révéler des choses simples comme l'origine de ces créatures.
Donc pour le moment, on ne peut pas encore être catégorique en disant que cette série brillera un tant soit peu par son scénario ou non mais tout laisse à penser que des idées vont être exploitées.

Ce titre furieusement déjanté est le premier du label WTF des éditions Akata. Pour les non anglophones, WTF est l'acronyme de l'expression très familière voire grossière "What the fuck ?", plutôt à la mode ces derniers temps en France.
En gros, elle signifie "C'est quoi ce b****l ?" et sur ce coup, elle colle parfaitement à Magical girl of the end !

Des petites filles habillées comme des poupées qui débarquent sans prévenir et tuent tout ce qui bouge dans un bain de sang infâme en psalmodiant "Magicaaal"...oui on peut être en mesure de dire : WTF ??? Encore plus quand on voit que les victimes reviennent à la vie vêtues de jupes, à l'image de celles qui les ont tuées !

Mais une telle violence gratuite ne vaut que si elle amenée avec décalage et second degré. Et c'est là que cela risque de coincer pour ce qui s'attendaient à cela. Mis à part les jupes que portent les victimes des magical girls, chose vraiment ridicule et donc potentiellement hilarante, on ne retrouve aucun second degré dans la narration. Du coup, on se retrouve avec une histoire de "zombies" à la Walking dead et c'est le côté oppressant qui prend le dessus. Les héros sont acculés et cherchent une issue même s'ils ne sont jamais sûr que ce sera mieux que le lieu qu'ils essaient de fuir.

On a l'impression que l'auteur en a eu marre de la mièverie et de la naïveté des magical girls que l'on voit depuis toujours dans les mangas. Du coup, il se lâche totalement et en fait de vraies machines à tuer complètement timbrées.

Donc à la question "Vraiment WTF ?", je réponds sans hésiter OUI ! Par contre, il y a quelques bémols : l'introduction qui nous présente le héros de cette histoire manque d'originalité. On se retrouve avec quelque chose du style "J'ai une vie banale et il ne m'arrive jamais rien de passionnant". Côté personnages on retrouve la petite fille victime de brimades, les pestes, la jolie fille dont le héros est amoureux, la fille aux seins disproportionnés...bref rien de nouveau ! Cela aurait pu être un atout si cela avait été assumé et amené de manière décalée.

Magical girl of the end se place dans le créneau du manga de tuerie massive et a clairement sa place dans la collection WTF de son éditeur Akata. Ce premier tome se lit avec une fluidité sans pareille puisque le soufflet ne retombe jamais et les scènes de massacre s'enchaînent à un rythme effréné.

Sa violence gratuite et le manque de profondeur du scénario révélé dans ce premier tome pourra déjà lasser une partie des lecteurs. Mais quand on achète un manga comme celui-ci c'est en connaissance de cause. Certaines scènes de massacre sont très inventives et raviront les amateurs du genre. On se croirait dans un Walking Dead à la sauce magical girl mais passée la surprise du départ, on a l'impression de lire une histoire de zombies classique. On pourrait même parler de série B.

Une entame qui ravira les fans du genre mais qui laissera sans doute perplexe l'autre partie du lectorat. En tout cas, on ne s'ennuie pas une seconde et c'est déjà pas mal.

En bref

6
Skeet Suivre Skeet Toutes ses critiques (628)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Magical Girl of the End
Boutique en ligne
6,95€
Boutique en ligne
6,95€
Boutique en ligne
6,95€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)