6

Critique de Freezing #21

par Charlie One le dim. 12 oct. 2014 Staff

Rédiger une critique
C’est la fin du 12e Nova Clash et avec ça un début des révélations tangibles du côté du professeur qui prend forme dans les pages de ce nouveau tome de Freezing. Un bien pour un mal.

Il faut reconnaitre qu’il était temps pour LDY d’approfondir un peu plus cette facette de l’intrigue, tout particulièrement après tant de rebondissements, dont le dernier en date : les Pandoras légendaires. Un bien donc, mais également un mal, la série perdant en conséquence un peu de son dynamisme typique pour des révélations de qualité scénaristique moyenne et bien peu surprenantes avec du recul. Malheureusement, le traitement de ce morceau de l’histoire et de la conspiration sous-jacente n’est pas à niveau lorsque mis en perspective avec le talent de l’auteur et de son complice lorsqu’il s’agit de mettre en scène des affrontements.

En outre, le développement des personnages masculins est assez identique à celui des autres séries de Lim Dall Young, à savoir pauvre, ce qui rend le limiteur de Satellizer assez insupportable en cette occurrence, incapable d’avoir un comportement un tant soit peu crédible, notamment face à son grand-père. La manière dont les informations sont révélées aussi bien aux lecteurs qu’aux personnages mériterait d’être travaillée avec un peu plus de rigueur. Le professeur en devient assez détestable, se rapprochant dangereusement de la caricature.

Au final, c’est une transition que nous apporte ce 21e volume avec une fin de Nova Clash étonnamment abrupte, quelques révélations bienvenues et finalement peu d’indices quant à la nouvelle direction de l’œuvre.

En bref

6
Charlie One Suivre Charlie One Toutes ses critiques (311)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Freezing
Boutique en ligne
7,50€
Boutique en ligne
7,50€
Boutique en ligne
7,50€
Boutique en ligne
7,50€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)