5

Critique de La Colline aux coquelicots

par Suiginto le sam. 24 janv. 2015 Staff

Rédiger une critique
Depuis la disparition de son père en mer il y a dix ans, et en l'absence de sa mère photographe partie en voyage professionnel aux États-Unis, Umi gère seule la pension familiale où logent quelques étudiants, tout en s'occupant de l'éducation de ses deux frère et sœur. Heureusement cette jeune fille de 16 ans a un caractère bien trempé, et de l'énergie à revendre!
Tandis qu'un vent de révolte souffle sur son lycée, notre héroïne va se découvrir un nouveau béguin insoupçonné pour l'un des contestataires...

La Colline aux Coquelicots surprend au premier abord par son style graphique "shôjô old school" pour lequel il faut un petit temps d'adaptation avant de s'immerger dans l'atmosphère du début des années 80. Malgré tout, les grands yeux et les coiffures à bouclettes donnent un certain charme à l'ensemble! On regrettera juste un léger défaut de fluidité par moments dans l'enchaînement des scènes et le déroulement de l'action, compensé cependant par de sympathiques petites touches d'humour.

Le scénario par contre, est déjà moins accrocheur... En effet le récit ne cesse de lancer des pistes et des sous-intrigues qui ne sont pas vraiment exploitées jusqu'au bout, et nous perdent tout en n'apportant pas grand chose au fil rouge (le décès du père et la levée des drapeaux en sa mémoire, le personnage de Hokuto, le chapitre sur la récolte de fonds pour le mandat...).
On s'ennuie tout autant lors des épisodes concernant les péripéties rocambolesques du club de journalisme de l'école, là où la version cinématographique offrait des développements et des enjeux bien plus intéressants.

De son côté, l'histoire principale avec la complication inattendue qui surgit dans la romance, arrive du coup dans la toute fin de cet épais one-shot, et paraît un peu trop précipitée, à l'image des révélations qui vont résoudre la tension dramatique créée par les évènements.
De plus, la représentation des sentiments y est volontiers mélodramatique, mais manque cruellement de profondeur et de réflexion. Ainsi, les introspections comme les dialogues paraissent soit mièvres soit plats, alors qu'il y aurait eu plein de points de vue différents à exprimer afin d’expliciter l'emphase émotionnelle qui s'empare des protagonistes.

Au final, la lecture de cet opus n'est franchement pas mémorable, et j'avais gardé un meilleur souvenir de l'ambiance du film de Ghibli (même si ce n'est pas le plus marquant du studio)...

En bref

5
Suiginto Suivre Suiginto Toutes ses critiques (720)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de La Colline aux coquelicots
Boutique en ligne
5,00€
Boutique en ligne
5,00€
Boutique en ligne
5,00€
Boutique en ligne
5,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)