5

Critique de Monster hunter epic #1

par Pois0n le ven. 20 mars 2015 Staff

Rédiger une critique
Seconde série Monster Hunter fraîchement parvenue dans nos contrées grâce à Pika, du même auteur que le très prometteur MH Episodes, MH Epic offre une toute autre approche de l'univers de Monster Hunter, dans l'esprit beaucoup plus proche de celui d'Orage, le respect du matériau d'origine en plus. Le ton du récit se veut en effet léger, moins sérieux, moins didactique également, et nous ressort en bonus la recette éculée du mentor porté disparu. Depuis Orage et Flash, on commence à avoir l'habitude, et si Yamato s'avère bien moins crétin que Shiki (l'inverse eût été impossible), il n'est néanmoins pas aussi tourmenté que Raiga. Cette légèreté se ressent également dans le traitement de l'univers: à l'instar de Flash, le lecteur est tout de suite largué dans le récit, qui offre contrairement à Episodes peu voire pas d'explications. Les connaisseurs de jeu reprendront tout de suite leurs marques, les autres en revanche peineront à saisir toute la profondeur de Monster Hunter au travers du contenu de ce volume, extrêmement classique. Yamato est un héros de shônen lambda, naturellement "fort" et "spécial", et son entraînement purement physique mis à part, semble n'avoir pas eu besoin de passer par l'étape "chasseur débutant", contrairement à Raiga de Flash. Non, monsieur Fuse, on ne passe pas directement de la case "Arzuros" à celle "Gigginox" dans une vraie carrière de chasseur! L'amie d'enfance capable de comprendre les secrets d'un monstre à cause du sens de l'observation requis pour le dessiner est à peine plus crédible. L'absence de Keiichi Hikami se fait clairement ressentir niveau scénario, cohérence et réalisme. Bref, Epic a beau respecter l'univers de MH, il s'éloigne de son esprit pour mieux épouser les codes classiques du shônen. Certains apprécieront la mixture, d'autres lui trouveront un goût tiédasse. La mise en scène des combats s'avère dans la même veine, avec des poses stylées mais une action pas forcément lisible. Graphiquement d'ailleurs, c'est bien moins léché qu'Episodes: Ryûta Fuse a prouvé qu'il était capable de faire bien plus joli que ça. Ici, le trait est sans fioritures, les décors plutôt discrets, les personnages manquent de charisme et le trait de personnalité, l'auteur se concentrant sur l'action avant tout. Un choix compréhensible mais discutable au vu du résultat. Monstres et armures sont reconnaissables bien sûr, mais là encore, le travail effectué n'est pas à la hauteur d'Episodes, comme si le mangaka avait simplifié son trait. A côté de ça, le travail d'édition effectué par Pika est très bon et il n'y a rien à redire dessus. En bref, Monster Hunter Epic se révèle être un premier tome relativement moyen, tant en tant qu'adapatation de Monster Hunter, qu'en tant que shônen tant il manque d'originalité. Tout n'est pas mauvais ni catastrophique loin de là, mais dans tous les cas, l'ensemble se veut nettement moins intéressant et prometteur qu'Episodes ou Flash. A réserver aux fans inconditionnels de MH, de shônens TRES classiques ou aux lecteurs plus jeunes avides de divertissement, mais à éviter pour les autres.

En bref

5
Pois0n Suivre Pois0n Toutes ses critiques (291)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Monster hunter epic
Boutique en ligne
8,90€
Boutique en ligne
8,90€
Boutique en ligne
8,90€
Boutique en ligne
8,90€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)