7

Critique de Arte #3

par Skeet le lun. 14 mars 2016 Staff

Rédiger une critique
Au début de ce 3ème tome d'Arte, notre jeune artiste va toucher à un domaine qui lui est pour le moment inconnu : la négociation. Mal à l'aise dans cet exercice, elle va demander conseil à Veronica qui, de part son activité, sait amadouer les hommes. Mais cette petite histoire va surtout être l'occasion pour Arte (et le lecteur par la même occasion), d'en savoir un peu plus sur le passé de Léo. On se rend ainsi compte qu'Arte et Léo ont de plus en plus de points communs. Même si Arte est issue d'une famille aisée, elle doit travailler encore plus dur que les autres pour se faire une place dans le milieu des artistes. Léo quant à lui est fils de mendiant. Il a donc rencontré des problèmes similaires notamment concernant la discrimination.

Mais la majeure partie de ce tome est consacrée à une autre histoire dans laquelle Arte va se retrouver pour la première fois en danger. En effet, elle va être mise à l'épreuve au cours d'un gros chantier dans lequel une fresque devra être réalisée. L'auteur en profite ainsi pour nous présenter de nouvelles techniques de peinture mais sans être rébarbatif. Car au final, c'est ce qui est appréciable dans Arte comparé à d'autres mangas où c'est le côté technique qui prend le dessus. Ici on est plus dans l'émotion et dans l'ambiance de la ville de Florence. Par contre, le seul bémol réside dans le fait qu'encore une fois, tout repose sur le fait qu'Arte soit une femme et qu'elle a du mal à être considérée comme une artiste à part entière. La deuxième histoire est intéressante, notamment concernant l'attitude de Léo envers Arte mais au final on tourne un peu en rond concernant le message véhiculé. Mais Arte est un personnage tellement positif et attachant qu'on se prend au jeu et qu'on aime la voir réagir avec la spontanéité qu'on lui connait sans jamais douter qu'elle peut être l'égal d'un homme, même quand il s'agit de sport (la fameux Calcio) !

La fin du tome, sans être un vrai "cliffhanger", nous donne envie de lire la suite grâce à l'apparition d'un nouveau personnage qui devrait avoir de l'importance dans le parcours d'Arte... A suivre.

En bref

Pas de surprises dans ce tome qui est dans la directe lignée des deux précédents. L'auteur continue de centrer son récit sur les relations entre Léo et Arte tout en continuant à mettre en avant la discrimination envers la jeune femme. Le message que veut faire passer l'auteur n'a pas changé mais tout ce qui en ressort est toujours aussi positif et d'une grande fraîcheur. Vivement la suite.

7
Skeet Suivre Skeet Toutes ses critiques (627)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Arte
8
Arte T.9

Arte T.9 Staff

Lire la critique de Arte T.9

9
Arte T.4

Arte T.4

Lire la critique de Arte T.4

Boutique en ligne
15,99€
Boutique en ligne
15,99€
Boutique en ligne
15,99€
Boutique en ligne
15,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)