7

Critique de ReLIFE #1

par Skeet le mar. 24 mai 2016 Staff

Rédiger une critique

L’expérience


Arata est un jeune homme célibataire et sans emploi de 27 ans qui commence à désespérer de trouver un travail et de pouvoir enfin avoir la vie dont il rêvait quand il était plus jeune. Non pas qu’il s’imaginait une vie hors du commun, bien au contraire. Il pensait juste qu’à 27 ans, il serait casé et lancé sur les rails de la vie ! Il complexe tellement qu’il ment à ses amis et fait semblant d’avoir un travail… on frise le pathétique.


Et comme si ce n’était pas assez, sa mère lui annonce que d’ici un an, elle ne pourra plus lui envoyer d’argent et l’incite à retourner vivre dans la maison familiale… ce qui est hors de question pour le jeune homme.


C’est alors qu’il rencontre, pas vraiment par hasard, un certain Ryo Yoake qui semble déjà tout connaître de lui et de son parcours. Celui-ci lui propose, au vu de sa situation, de participer à un programme de réinsertion sociale d’un genre nouveau : il va retourner au lycée pendant un an ! En échange, l’institut de recherche ReLIFE subviendra à tous ses besoins financier et promet de le recommander pour un poste une fois l’expérience terminée. Mais pour cela, il va devoir ingérer une pilule qui est censée lui donner une apparence de lycéen. Dur à avaler pour Arata, mais quand on est désespéré… et saoûl, tout peut arriver !




© YayoiSo/comico 2014 All rights reserved.



L’auteur ne perd pas de temps avec la mise en place. Tout va très vite mais il ne néglige pas pour autant les petits détails qui ajoutent du réalisme à l’histoire. En effet, quand on aborde un tel sujet dans un environnement actuel et réaliste, il faut que le lecteur arrive à y croire. Le coup de la pilule qui fait rajeunir est forcément difficile à croire, et Arata va réagir comme le lecteur en se méfiant beaucoup. Mais la perspective de pouvoir enfin avancer dans sa vie professionnelle le fait clairement réfléchir. Ceci dit, on comprend que s’il n’avait pas été alcoolisé, il n’aurait sûrement pas franchi le pas !


Dès les premières pages l'auteur met ainsi l'accent sur la pression sociale qui peut régner au Japon où être au chômage est souvent mal vu (beaucoup plus qu'en France). On comprend mieux l'état d'esprit d'Arata qui a vraiment l'impression d'être un raté.


Retour à l’école


Ceux pour qui les années lycée sont maintenant un peu loin vont pouvoir s’identifier facilement au personnage d’Arata. Sa façon de penser est encore une fois réaliste : même s’il enviait parfois les lycéens et leur insouciance, maintenant qu’il sait qu’il va devoir redevenir étudiant, il ne voit plus les choses de la même manière.


Arata va de suite être mis dans le bain et va connaître des situations stressantes. Certaines sont risibles mais jamais délirantes car plausibles. Des choses qui paraissaient évidentes quand on était lycéen ne le sont plus forcément. De plus, il a l’impression d’être comme un espion infiltré et de jouer un rôle. Du coup, il a du mal à être naturel.
 



© YayoiSo/comico 2014 All rights reserved.



Le point fort de ce premier tome est clairement la psychologie du personnage d’Arata. L’auteur joue habilement avec les décalages qu’il peut y avoir entre lui et les lycéens autant sur sa façon de s’exprimer par exemple, que sur sa manière de raisonner. Mais il est amusant de voir que certaines choses ne changent pas vraiment !


Par contre, on pourra peut-être reprocher à l'auteur le manque de prise de risque dans ce premier tome. Ce qu'il s'y passe est assez convenu, sans réelles surprises au final.




On ne nous dit pas tout !


Une fois l’expérience lancée et après quelques mises au point avec l’employé de ReLIFE qui le suit au quotidien, Arata ne se pose plus trop de questions. Il vit vraiment son expérience à fond et se prend au jeu. Mais depuis les premières pages, l’auteur laisse planer un mystère autour de l’institut ReLIFE et joue avec le lecteur. Qui se cache derrière cet institut ? Est-ce que son but est réellement celui annoncé au départ ? Ces questions en suspens vont visiblement constituer un véritable fil rouge… et heureusement. En effet, si on fait abstraction de ces mystères, ReLIFE se présente comme un de ces innombrables mangas se déroulant en milieu scolaire. Dans ce cas, on risquerait de se lasser trop rapidement.


Mais est-ce que ce côté mystérieux n’est justement qu’une manière de captiver le lecteur ? Est-ce qu’il y aura vraiment une grosse révélation à un moment donné ? On ne le saura qu’en lisant la suite !

En bref

Avec un premier tome qui rentre déjà bien dans le vif du sujet, ReLIFE nous offre une lecture assez amusante mais pas que. L’idée de départ donne surtout l’occasion à l’auteur de nous faire réfléchir à la situation et d’orienter son récit sur le côté “social” de l’expérience. La narration souffre parfois de quelques longueurs mais la sauce prend plutôt bien grâce notamment au mystère qui entoure la société ReLIFE. Espérons que cet aspect ne soit pas juste décoratif car le déroulement global de cette histoire en milieu scolaire reste assez classique pour le moment.

7
Skeet Suivre Skeet Toutes ses critiques (627)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de ReLIFE
10
ReLIFE T.14

ReLIFE T.14 Staff

Lire la critique de ReLIFE T.14

10
ReLIFE T.13

ReLIFE T.13 Staff

Lire la critique de ReLIFE T.13

Boutique en ligne
9,65€
Boutique en ligne
9,65€
Boutique en ligne
9,65€
Boutique en ligne
9,65€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)