8

Critique de Sick

par Charlie One le lun. 22 août 2016 Staff

Rédiger une critique
Sick est l'histoire de deux étudiants que tout oppose sur le papier : Sudô et Kishi. L'un est sûr de lui, populaire et au caractère extraverti tandis que l'autre est plus réservé et se sent davantage à l'aise dans la solitude de son travail.

La première partie de cette histoire écrite par Tomo Kurahashi est somme toute assez classique. Sudô, qui se découvre des sentiments, ou du moins une envie physique pour Kishi, va tout faire pour se rapprocher du jeune homme. Il décide de déguiser son attirance par des avances suffisamment rentre-dedans pour perturber son ainé et "protéger son image" auprès de son meilleur ami.

Mais se mentir à soi-même ne signifie pas forcément être capable de donner le change. A plusieurs reprises, ce dernier est contraint de se défendre de vouloir réellement coucher avec Kishi. Des moments donnant lieu à des échanges maladroits, un fait dans la réalité, mais tout de même ridicules. Bien qu'au final, il n'y ai rien de méchant, il n'était pas nécessaire de succomber à ce genre de paroles clichées. Enfin bon, dans une histoire courte, il faut faire des concessions et celle-là je la fais volontiers à la suite de la lecture.

Alors que Sûdo abandonne sa résistance et décide d'assumer son affection pour son faux, puis vrai nouveau petit ami, la seconde partie du one-shot commence et donne alors à leur histoire une dimension réellement plus touchante et romantique qu'un simple jeu du chat et de la souris pour au final aboutir à une véritable relation. Sudô, notamment, en ressort grandi et bien plus séduisant, celui-ci ayant à cœur de rendre heureux Kishi et de lui permettre de s'émanciper.
Pour ce dernier, il est au passage utile de souligner que Tomo Kurahashi explique le pourquoi de son retrait envers les autres d'une bien belle façon, sans faire appel à un traumatisme exagéré. Un exemple à suivre.

Enfin, quelques mots sur le trait de l'auteur. Son style est efficace, sobre et clair et propose un dessin de qualité qui sert correctement les scènes de sexe. Au nombre de 3, celles de ce Yaoi s'intègrent organiquement à la narration, absolument pas forcées dans l'histoire. Dans l'ensemble, coquines et excitantes, celles-ci sont suffisamment explicites pour contenter les amateurs du genre mais aussi suffisamment softs pour ne pas rebuter les plus pudiques.
Côté répliques, ces scènes ont également un rendu réaliste et naturel, qui ne choque pas par un excès de vulgarité qui aurait été mal venu dans ce contexte et à contre-courant des personnages.

En bref, à partir d'un pitch des plus convenus, l'auteure est parvenue à raconter une histoire plus touchante qu'initialement anticipée. Une histoire de complémentarité et d'acceptation de soi. Une bonne surprise.

En bref

En bref, à partir d'un pitch des plus convenus, l'auteure est parvenue à raconter une histoire plus touchante qu'initialement anticipée. Une histoire romantique de complémentarité et d'acceptation de soi. Une bonne surprise. Les + - La complicité emotionnelle et physique entre les deux étudiants - L'évolution de Sudô et la sensibilité de Kishi - Une thématique d'acceptation de soi en filigrane - Un dessin expressif Les - - Une opposition de caractères classique - Les échanges entre Sudô et son meilleur ami

8
Charlie One Suivre Charlie One Toutes ses critiques (311)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
7,95€
Boutique en ligne
7,95€
Boutique en ligne
7,95€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)