4

Critique de Platinum End #2

par Végéta69 le mer. 26 oct. 2016 Staff

Rédiger une critique
Après un premier volume très plaisant, le lecteur n’avait qu’une hâte : voir ce qu’allait donner la suite ! Un bon début d’intrigue mais qui restait à exploiter. Le deuxième tome est sorti et nous allons voir tout de suite ce qu’il réserve ! Alors qu’il ne s’y attendait pas, Mirai vient de se faire toucher par la flèche rouge de Saki. Seulement, il était déjà amoureux de la jeune fille alors ce n’était pas très contraignant pour lui. Autant vous le dire tout de suite, ce début de tome est très long à démarrer. Il ne s’y passe pas grand-chose et le livre est parfois ennuyeux. Le problème, c’est qu’on se concentre trop sur la relation amoureuse entre les deux protagonistes et cela devient agaçant. On sait que c’est dû au pouvoir de la flèche rouge mais là on se croirait carrément dans un mauvais shojo. Mirai qui n’arrête pas de rougir à toutes les pages, n’ose pas avouer ses sentiments. On est bien loin d’un personnage charismatique qui prend la situation en main et sait prendre des décisions. Au final, ça décrédibilise totalement la situation qui est censée être préoccupante (avec les candidats pour le titre de Dieu qui doivent s’éliminer). On perd presque tout enjeu en ce début de tome et c’est bien dommage car l’intrigue était bien partie. Venons-en dès à présent au cas de Métropoliman, qui est par ailleurs assez cliché. Le problème avec ce personnage, c’est qu’il n’y a rien de subtil et on nous le présente comme l’antagoniste qu’il faudra abattre à la fin. Et puisque c’est un danger pour le bonheur du couple (Mirai et Saki), il faut l’éliminer. Ça s’arrête là et il n’y a pas vraiment d’idéologie à défendre d’un côté comme de l’autre. De la part des auteurs de Death Note, on pouvait s’attendre à plus de réflexions, plus de stratégies établies de la part de nos protagonistes. Heureusement, la seconde partie du tome vient un peu rehausser le niveau avec une rencontre entre les candidats organisée par Métropoliman qui nous offre enfin plus d’action. On nous révèle également quelques informations sur les flèches des anges qui s’avéreront très utiles pour la suite. Cependant, le tome nous propose quelques retournements de situations mais qui ne sont pas toujours efficaces. Effectivement, c’est parfois bien trop tiré par les cheveux. D’autant plus qu’on a l’étrange sensation que les personnages sont dans l’excès. Avec tous ses déguisements, on se demande si on ne lit pas plutôt un tome d’Ultraman ou un mauvais épisode de Powers Rangers. On ne sait pas si on doit rire ou être angoissé par la situation. Certes, le récit est plus rythmé mais ce n’est pas encore ça … Et Mirai est à mon goût bien trop en retrait par rapport aux scènes d’action. Il ne prend pas beaucoup d’initiatives et on ne le voit finalement que très peu. On se demande même si Métropoliman n’est pas plus important que le héros de l’histoire. La fin du tome quant à elle, nous laisse malheureusement peu d’espoir pour la suite. En effet, le schéma narratif prend des allures de combat équipe contre équipe et on ne peut s’attendre à bien mieux. On ne retrouve pas cette maîtrise de l’intrigue qui faisait de Death note une réussite. Vous l’aurez compris, ce second tome de Platinum end est décevant sur de nombreux aspects. Un schéma narratif qui devient trop classique, des personnages médiocres (comme Mirai qui est bien trop absent dans ce tome) sans parler de l’antagoniste qui reste peu convaincant. Le seul bon point de ce tome, c’est le dessin qui est toujours aussi beau mais pour le reste, le lecteur ne peut être que déçu. Le premier tome avait pourtant été une bonne surprise, mais ce second volume est bien trop fade et on s’ennuie presque à certains moments. Ma note est dure mais j’ai quand même envie de laisser une chance au duo OHBA/OBATA et j’espère que le troisième tome sera d’un meilleur niveau.

En bref

Vous l’aurez compris, ce second tome de Platinum end est décevant sur de nombreux aspects. Un schéma narratif qui devient trop classique, des personnages médiocres (comme Mirai qui est bien trop absent dans ce tome) sans parler de l’antagoniste qui reste peu convaincant. Le seul bon point de ce tome, c’est le dessin qui est toujours aussi beau mais pour le reste, le lecteur ne peut être que déçu. Le premier tome avait pourtant été une bonne surprise, mais ce second volume est bien trop fade et on s’ennuie presque à certains moments. Ma note est dure mais j’ai quand même envie de laisser une chance au duo OHBA/OBATA et j’espère que le troisième tome sera d’un meilleur niveau.

4
Végéta69 Suivre Végéta69 Toutes ses critiques (93)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Platinum End
Boutique en ligne
7,15€
Boutique en ligne
7,15€
Boutique en ligne
7,15€
Boutique en ligne
7,15€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)