7

Critique de Appelez-moi Hôtesse #1

par Végéta69 le jeu. 23 févr. 2017 Staff

Rédiger une critique
Elles sont belles, compétentes, rassurantes… Voilà ce qu'on dit des hôtesses de l'air. Mais ce n'est pas le cas de Sae ! Elle est désagréable, futile et peu professionnelle. Elle n'est devenue hôtesse que parce que ses anciens collègues de la fac se moquaient d'elle et qu'elle pensait ainsi devenir une femme fatale. Mais le rêve semble tourner court. C'est en rencontrant un ancien camarade de cours qui se moquait constamment d'elle qu'elle semble alors comprendre que tout n'est pas perdu et que ce sont ses anciens tortionnaires qui sont en fait des losers de première ! Un manga sur le métier d’hôtesse de l’air, vous avouerez que ce n’est pas banal. Prenez votre carte d’embarquement, nous sommes partis pour ce premier tome ! Dès les premières pages, l’auteur ne traîne pas et nous plonge dans le quotidien des hôtesses de l’air lors d’un premier vol. Parmi elles, nous retrouvons Sae Yamada qui a un caractère bien trempé. La jeune femme est pleine de vie et elle est loin d’être exemplaire. Recevant de nombreux avertissements à chaque trajet, on se demande bien ce qu’elle fait là. Vous l’aurez compris, c’est une protagoniste assez atypique que nous allons suivre dans ses péripéties. La série repose sur un humour déjanté très présent. On ne s’ennuie pas et le lecteur va assister à de nombreuses scènes surprenantes. L’immersion est totale dans ce volume où nous découvrons toutes les tâches que les hôtesses de l’air ont à accomplir. Le manga casse intelligemment les clichés de ce métier en nous dévoilant certains aspects très intéressants. On nous montre le rapport qu’entretiennent les hôtesses avec les passagers par exemple. Et ce que l’on peut dire, c’est que ce n’est pas toujours très fructueux. Il faut être constamment à l’écoute, au service du client. On se rend compte que c’est loin d’être simple. Sans oublier le salaire dérisoire des hôtesses qui est dénoncé dans cet opus. L’ambiance est joviale dans l’équipage et le lecteur se prend rapidement au jeu. Le récit ne se limite pas à un simple trajet d’avion et on suit de nombreuses situations inattendues. Oui parce que Sae veut s’épanouir dans son travail mais également en amour, ce qui n’est pas si facile. On suit ses histoires de cœur, sa vie à l’extérieur des aéroports, ses problèmes rencontrés lors des vols. On s’attache peu à peu à notre personnage. On nous en dévoile beaucoup à son sujet notamment sur le rapport qu’elle a avec sa famille. Quand on voyage tous les jours, difficile de se voir. Certains passages sont plutôt comiques, d’autres assez touchants voire nostalgiques. On passe par de nombreuses émotions dans cette série. Ce qui est dommage, c’est que l’on reste dans des trajets d’avions locaux. Toutes les villes sont japonaises, on aurait aimé voyager sur d’autres continents. Peut-être que la suite de la série nous en proposera davantage. Du côté du dessin, nous sommes sur un trait épuré qui est très appréciable. Le mangaka a particulièrement bien réussi les expressions des visages des personnages qui sont souvent hilarantes.

En bref

Décollage réussi pour ce premier tome d’Appelez-moi Hôtesse ! Le récit séduit par son humour déjanté et une protagoniste haut en couleur. Le manga casse les clichés de ce métier et nous montre l’envers du décor. Il y a constamment de l’action et de nombreuses péripéties assez inattendues. Le tout en rendant l’histoire plutôt touchante à certains moments. Néanmoins, on aurait apprécié voyager à l’extérieur du continent asiatique, peut-être que l’auteur nous réserve cela pour la suite !   Les plus: -Humour décalé -Protagoniste attachante et déjanté -Immersion totale dans le quotidien des hôtesses de l'air Les moins: -On se limite pour le moment au continent asiatique

7
Végéta69 Suivre Végéta69 Toutes ses critiques (93)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
4,67€
Boutique en ligne
4,67€
Boutique en ligne
4,67€
Boutique en ligne
4,67€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)