7

Critique de Chihayafuru #20

par snoopy le jeu. 19 oct. 2017 Staff

Rédiger une critique

Le titre de Yuki Suetsugu franchit le petit cap des vingt tomes, ce n'est pas rien tout même bien qu'on ne soit pas du tout surpris puisque ce dernier s'apparente plus à un shonen sportif qu'à un shojo. Si on savait que chihayafuru serait une série longue, ce qu'on ignorait c'est qu’elle conserverait une qualité constante nous offrant de très bons moments de lectures et nous captivant réellement pour cette passion dévorante qu'est le karuta. Bien sûr, on peut trouver ce nouvel arc un peu lent au démarrage et déplorer une intrigue amoureuse peu exploitée éclipsée par l'avalanche de compétitions mais l'auteure fait suffisamment preuve d'imagination pour continuer à nous intriguer concernant le parcours de chacun de ses personnages et c'est suffisant pour rassasier mon appétit de lectrice. Ce sera encore une fois le cas avec le présent volume apportant son lot d'idées nouvelles auxquelles on adhère toujours autant!


A la fin du précédent opus, deux des personnages emblématiques de la série s'apprêtaient à s'affronter dans une finale de rang A qui s'annonçait explosive. On débute donc la lecture sous pression et impatient de connaître l'issue du match. Si Chihaya joue pour gagner et essayer d'emmagasiner le plus d'expérience afin de se préparer au mieux pour rafler le titre de Queen, c'est une tout autre paire de manche pour Taichi. L'auteure possède une façon bien à elle d'alimenter l'histoire d'amour entre ces deux là. C'est diablement lent à tel point qu'on se demande s'il se passera réellement quelque chose de croustillant, ce n’est pas gagné vu le tempérament de Chihaya, dans ce fameux triangle amoureux et pourtant le récit se montre rafraîchissant durant les passages comme celui-ci où notre jeune héros va tenter d'attirer le regard de notre jolie héroïne en se servant de son amour pour le karuta. C'est subtil et léger, j'en conviens, mais il est difficile de ne pas se laisser séduire et emporter par l'aura que dégage certains personnages. Pour en revenir à cette fameuse finale, nos deux amis auront quelque part obtenu ce qu'ils désiraient. Tout le côté stratégique du match est un peu passé à la trappe puisque les enjeux se situaient ailleurs, c’est un peu dommage car cela nous aurait donné l’occasion de mieux cerner les faiblesses et les forces en comparant le jeu de l’un avec l’autre.


Un autre point intéressant à soulever ici résidera dans la manière dont l'auteure va s'y prendre pour valoriser la rivalité mise en place depuis le début entre Taichi et Arata. Tandis qu'on sent l'un monter en puissance et prendre confiance,  on verra l'autre être rongé par les doutes et se retrouver dans le creux de la vague craignant ne pas retrouver sa rage et son talent d'antan à la manière d'un champion de boxe qui aurait remporter un match au sommet pour ensuite ne plus retrouver un tel niveau. On a parfois un peu tendance à s'attendre voir les personnages évoluer dans le bon sens et on n'envisage pas forcément la possibilité qu'ils puissent tout aussi bien régresser. Cette perspective possède donc de quoi véritablement attiser notre curiosité puisqu'on se demandera  si ce dernier arrivera à se ressaisir ou non. Une note de réalisme et de suspens bienvenue, une bonne façon d'attirer notre attention sur l'un d'entre eux.


Concernant le reste du tome, on appréciera grandement le fait de voir Taichi s'émanciper de ses camarades, faire preuve de culot et d'une détermination sans faille à vouloir se tailler une place dans le karuta comme si pour lui c'était sa seule et dernière chance d'y arriver. Une petite touche de romantisme viendra d'ailleurs ponctuer les dernières pages et pourrait qui sait aboutir sur une vraie relation amoureuse. En revanche, on s'ennuiera clairement du côté de Chihaya qui au lieu d'assumer son choix et d'en profiter,  passera son temps à ruminer et à se prendre la tête. Dommage, on aurait aimé voir une autre facette de l’héroïne ; Une Chihaya sans karuta en somme. Enfin et histoire d'annoncer du très bon pour la suite, on fera un petit tour de tous les personnages qui vont très certainement jouer un rôle clé dans le prochain tournois Queen /Maître. Vivement !

En bref

Il nous apparaît clairement que cette compétition n'aura pas tout à fait été à la hauteur de la précédente où on vivait chaque match fébrilement et où chaque page tournée nous procurait une excitation de fou. Malgré tout, la lecture est restée très agréable et pourvue tout de même de nombreuses bonnes idées. On espère cependant que la prochaine comportera un peu plus d'enjeux, de suspens, de tension, de folie quoi! L’auteure en est d'ailleurs tout à fait capable. Note: 7.5/10

7
snoopy Suivre snoopy Toutes ses critiques (485)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Chihayafuru
Boutique en ligne
7,50€
Boutique en ligne
7,50€
Boutique en ligne
7,50€
Boutique en ligne
7,50€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)