7

Critique de Royal Aubrac #1

par Lauriane le dim. 13 nov. 2011 Staff

Rédiger une critique
Adossée au flanc d’une montagne, voici une bâtisse dont l’extérieur est aussi austère que l’intérieur est épuré et nu. Une froideur exacerbée par la rude météo qui y règne. Le Royal Aubrac attire cependant de nombreux bourgeois et compte ses habitués. Leur point commun : la tuberculose, et en 1906, le sanatorium est souvent le début d’une fin. Entre les rituels sanatoriaux et connivences avec son voisin de chambrée (cellule…) Warren, nous suivons le jeune artiste François-Alexandre dans son quotidien aveyronnais. Si la vie au Royal Aubrac n’a en apparence rien de palpitant, elle n'en est pas moins captivante! Peut être est-ce dû à la narration, aux airs de journal, qui accentue la promiscuité que le lecteur entretient avec le personnage principal. Je ne sais pas trop où m’emmènera le tome 2 qui clôturera cette histoire, mais il faut que je le lise, il faut que je sache ! La perspective d’y retrouver ces dessins qu’on pourrait prêter à Sylvain Chomet m’enjoue également. Instructif, habilement narré et agréablement illustré…Une bonne raison de retourner en Aveyron !

En bref

7
Lauriane Suivre Lauriane Toutes ses critiques (512)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Royal Aubrac
Boutique en ligne
14,95€
Boutique en ligne
14,95€
Boutique en ligne
14,95€
Boutique en ligne
14,95€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)