7

Critique de L'appel des origines #2

par vedge le mer. 29 févr. 2012 Staff

Rédiger une critique
Si le premier tome était « so cute », charmant, ce nouvel opus est un peu plus nuancé. L’héroïne commence à comprendre qu’en tant que métis, elle est un sujet de défiance et de rejet par les personnes des deux couleurs de peau qui composent son patrimoine génétique. Elle n’appartient finalement à aucune des deux. L’idylle qu’elle avait nouée dans une succession d’évènements placés sous le signe de la chance, sombre aussi dans une réalité où les ambitions prennent le pas sur les sentiments. Tout est là, dans une ambiance proche de « Out Of Africa » dont on rencontre l’héroïne au détour d’une page. Nous sommes plongés dans un roman de découverte d’un continent, avec la douce nostalgie du temps lors duquel internet n’apportait pas tout sur un écran où que vous soyez, et où l’aventure avec un grand « A » avait les senteurs indigènes d’un marché de Nairobi, le frisson du rugissement d’un lion, le courage d’un homme blessé. Le dessin, quasiment en mouvement à la manière d’un film, est d’une douceur expressive, réaliste mais romantique, avec des couleurs aux pastels atténués. On vibre moins à la découverte de peintures rupestres, comme il en a été trouvé dernièrement au Makay, qu’au roman de notre héroïne lancée dans la quête du père par le biais de l’aventure cinématographique. Un excellent moment de BD en tout cas, simple, bien construit et illustré.

En bref

7
vedge Suivre vedge Toutes ses critiques (2413)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de L'appel des origines
Boutique en ligne
14,50€
Boutique en ligne
14,50€
Boutique en ligne
14,50€
Boutique en ligne
14,50€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)