7

Critique de Pinkerton #1

par damss le jeu. 24 janv. 2013 Staff

Rédiger une critique
C’est en 1875 que les auteurs nous emportent pour un western pimenté oscillant entre l’impétuosité de la jeunesse, parsemée de feux croisés de pistolets et autres fusils, et la patience, l’intelligence et l’expérience à jongler avec politique et autres médias. L’agence Pinkerton est avant tout une entreprise familiale dirigée de main de maître par un homme droit au sens de la justice accru. Son travail, poursuivre sans relâche les criminels et les mettre derrière les barreaux, au mieux, au pire sous terre. Mais alors que l’agence s’est imposée avec le temps comme une vraie ressource musclée, voilà qu’un homme, Jesse James, aidé de son frère, va lui donner du fil à retordre. Entre bévues et plans minutieux, on assiste à un épisode un peu noir de l’agence et une détermination sans faille à rendre justice même si les moyens mis en œuvre pour réussir sont loin d’être irréprochable. La fin justifie parfois les moyens paraît-il…. C’est une histoire bien amenée, bien ficelée à laquelle nous avons droit, avec une conclusion aussi originale que rapide. Elle permet de (re)découvrir ces grands de la gâchette qui ont fait trembler l’Ouest américain au travers des différentes traques sans merci qu’a pu mener à leur encontre l’agence Pinkerton. Les dessins sont superbes, avec une précision sur les traits des visages qui les rend expressifs mais aussi sur les détails des décors qui permettent de plonger en 1875. La colorisation sombre permet la mise en parallèle avec l’histoire dans laquelle l’humour n’a pas sa place. Un très bon moment dans lequel on ne peut que regretter la seule vue de l'agence et jamais celle du bandit qu'elle traque...

En bref

7
damss Suivre damss Toutes ses critiques (1203)
Autres critiques de Pinkerton
Boutique en ligne
14,50€
Boutique en ligne
14,50€
Boutique en ligne
14,50€
Boutique en ligne
14,50€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)