8

Critique de La couleur de l'air

par ginevra le sam. 29 nov. 2014 Staff

Rédiger une critique
Suite et fin de la trilogie du Coup de Sang où l'élément air apparaît par la présence d'un dirigeable, Garbage le bien nommé, aux cales pleines de bombes et de déchets radioactifs et transportant quelques personnes. Très vite on suit le parcours des protagonistes des 2 premiers albums. Tous semblent guidés vers un lieu unique où ils se retrouveront à la fin.

Dans ce 3e album, Bilal montre sa virtuosité technique avec l'intervention dans l'action de quelques animaux. Les personnages sont toujours un peu figés dans leurs expressions. La couleur grise de l'air (pollué!!) va petit à petit prendre des couleurs. Une allusion au feu (élément manquant de cette série) vient par l'apparition d'un volcan qui avale toutes les bombes... Les 4 éléments classiques ont donc été réunis.
Toujours des citations constantes, marque de fabrique de la série, mais elles sont expliquées comme faisant partie du Coup de Sang et trouvent donc ici une légitimité.

Le côté "jardin d'Eden" de la fin a un côté un peu trop "happy end" à mon goût. Bilal m'avait habitué à des fins un peu moins lénifiantes. Tant pis!

Au final, une grande trilogie, grinçante et torturée, obsédante et perturbante.

En bref

8
ginevra Suivre ginevra Toutes ses critiques (1692)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
13,51€
Boutique en ligne
13,51€
Boutique en ligne
13,51€
Boutique en ligne
13,51€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)