7

Critique de Haut de gamme #2

par ginevra le sam. 26 sept. 2015 Staff

Rédiger une critique
Christian Binet est un grand amateur de musique (voir « un jour au concert avec les Bidochon ») et sa vision des musiciens oscille entre tendresse et férocité.

3 histoires entremêlées feront rire les amateurs de musique et les autres.
Que peut faire un pianiste, autrefois célèbre et devenu professeur de piano sans élèves, face aux millions d’une mécène qui se prend pour une grande chanteuse ? Rien, il va céder à l’envie de se produire dans une salle immense… Il aura fort à faire avec sa chanteuse qui massacrera en permanence « Auf flügeln des Gesanges » de Mendelssohn par sa méconnaissance de l’allemand. Je ne suis pas sûre qu’elle chante aussi faux que Florence Foster Jenkins (https://www.youtube.com/watch?v=ExSlVoQ0e5c) mais cela ne m’étonnerait pas.
Un jeune homme va passer du piano à l’orgue pour former un « groupe de classique destructuré » : grandes orgues, guitare électrique et batterie… Le trio va vider l’église avec leur interprétation de la passacaille de Bach.
Un quintette de narcoleptiques s’inscrit à un concours où ils devront jouer, en entier, le quintette en do majeur de Schubert qu’ils travaillent depuis 15 ans par morceaux… Ils jouent finalement devant le jury en pyjamas puisqu’ils ont eu du mal à se réveiller… narcolepsie oblige.

Les graphismes de Binet sont toujours d’une grande expressivité et ses personnages étonnants. Que ce soit le professeur de piano, la professeur d’orgue, le trio ou le quintette, on sent l’affection (parfois ironique) qu’il a pour ses personnages.

Hilarant que l’on aime ou pas la musique classique.

En bref

7
ginevra Suivre ginevra Toutes ses critiques (1692)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
10,95€
Boutique en ligne
10,95€
Boutique en ligne
10,95€
Boutique en ligne
10,95€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)