6

Critique de La maison qui grince

par ginevra le dim. 3 avril 2016 Staff

Rédiger une critique
Au 141 Rottin Road, il y a 6 appartements (2 par palier). Barbara s'installe au n°3. Sa 1e nuit dans son nouvel appartement n'est pas très calme car la maison est très bruyante : craquements, grincements, bruits des voisins. Elle va découvrir peu à peu les autres locataires : Janet qui dirige des groupes de soutien pour personnes en surcharge pondérale (au 2), Matt l'infographiste (au 4), Mme Durbach la retraitée (au 5), Brian l'amateur de filles squelettiques (au 1), Marion l'hédoniste (au 6).

Petit à petit l'auteur nous révèle les ruptures ou traumatismes d'enfance ou d'adulte qui ont façonné les locataires.
Dans une trichromie où divers tons de bleus appuient certains détails, les dessins apparemment simples montrent les expressions des personnages en faisant ressortir leurs caractères et les liens qui se nouent ou se dénouent entre eux.

C'est un album intéressant mais que j'ai trouvé un peu froid.

En bref

6
ginevra Suivre ginevra Toutes ses critiques (1675)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
20,00€
Boutique en ligne
20,00€
Boutique en ligne
20,00€
Boutique en ligne
20,00€
Laissez un commentaire