8

Critique de Casanova au service de l'E.M.P.I.R.E #1

par Blackiruah le mer. 30 janv. 2013 Staff

Rédiger une critique
Quand on parle de Matt Fraction, on pense à Fear Itself ou à l’Iron Man actuel… Pas très sexy quand on a lu ces séries, mais ce scénariste a fait ses preuves avant sur la série Casanova accompagné par le duo de dessinateurs brésiliens : Gabriel Ba et Fabio Moon. Autant vous le dire, c’est une vraie trouvaille.

Casanova, fils de Cornélius Queen, Directeur Suprême de l’E.M.P.I.R.E. (une agence internationale chargée de préserver la Terre de toute menace), ne souhaite qu’une chose : en finir avec son père. Alors qu’il se fait enlever par Newman Zeno qui dirige une organisation criminelle ennemie, ce dernier lui donne l’occasion de parvenir à son objectif mais… dans un monde parallèle ! Soit, Casanova va tout faire pour mettre fin au règne à ce père si haï, sans se faire pervertir par Zeno. Un vrai travail d’espion donc !

A ma grande surprise, Matt Fraction livre ici un récit com-plè-te-ment déjanté, et c’est très rafraichissant. Il y a ici un grand nombre de petites trouvailles dans cet univers qui rend le tout fou, mais là où il y aurait pu y avoir un problème dans ces récits ancrés dans le genre « monde parallèle », c’est au niveau de la narration. Cette dernière est, pour ainsi dire, parfaitement fluide et claire. De même, Fraction a construit un vrai univers original inspiré des œuvres d’espionnage, dans un style action/humouristique très efficace qui permet d’apprécier ce premier volume, mais aussi le talent de M.Fraction… Enfin !

L’ambiance est aussi bien retranscrite avec les dessins de Gabriel Ba (d’ailleurs, Fabio Moon ne dessine pas sur ce premier volume) où son style à mi-chemin entre le cartoon et le réalisme permet d’intensifier la folie du titre mais aussi de donner un ton propre qu’instaure le style de G.Ba. Grosse performance aussi au niveau de la colorisation où Cris Peter ajoute sa pierre à l’édifice qui, avec sa palette de couleur réduite, donne un ton particulier sur l’ensemble de l’arc. A noter que cette contrainte de couleur sera imposée sur chaque volume avec un ton dominant (ici, le vert).

La collection Indies, nouvellement créée par Urban, accueille une vraie curiosité. Il est surprenant de la retrouver chez Urban puisqu'un titre Marvel Icon et non DC, mais en fermant le livre on comprend bien ce choix qui se révèle judicieux. Ce volume est d’ailleurs de très bonne facture : couverture rigide et papiers glacés, il est pourvu d’une belle quantité de bonus qui explique les choix et inspirations de l’auteur et de l’équipe graphique.

Conclusion, Casanova est une vraie histoire qui renouvelle le genre de l’espionnage avec un vrai univers atypique qu’ont mis en place Matt Fraction et Gabriel Ba. Rythmé, drôle et bourré de bonnes idées. Ce premier tome vous procurera un vrai plaisir de lecture et vous montrera le vrai talent du scénariste si décrié sur les séries mainstream de Marvel. Une série que je conseillerai à tout le monde sauf aux plus jeunes tant la présence de corps nus en quantité est forte.

En bref

8
Blackiruah Suivre Blackiruah Toutes ses critiques (476)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Casanova au service de l'E.M.P.I.R.E
Boutique en ligne
15,50€
Boutique en ligne
15,50€
Boutique en ligne
15,50€
Laissez un commentaire