8

Critique de Superman - Les Origines

par Blackiruah le mar. 5 févr. 2013 Staff

Rédiger une critique
Avec la sortie du film Superman, Man Of Steal, on se doute bien que l’on va avoir l’occasion de lire des récits du héros de Métropolis tout au long de l’année. Pour commencer, place au « Superman – Les origines ».

Ce récit a un objectif simple : moderniser les origines de l’icône capée.
En partant sur ce principe, j’avoue avoir été sceptique mais tout de même curieux car le projet est scénarisé par Mark Waid et dessiné par le talentueux Leinil Francis Yu.

Mark Waid a divisé son récit en deux phases.

La première nous montre un Clark jeune qui se cherche en voyageant en Afrique. Il va côtoyer une tribu qui lutte pour conserver son identité culturelle. Bien que cette partie soit très classique avec un Clark qui dépend l’opprimé contre l’oppresseur. Toutefois, le contexte africain apporte son grain d’originalité de par le lieu et le message transmis. En effet, M.Waid oriente cet arc sur l’importance de l’identité de l’individu. Ainsi, Clark se demande s’il doit avant tout être un humain ou être fidèle à ses origines extra-terrestres.

Puis vient la seconde phase, bien plus passionnante, où Superman, nouvellement apparu à Metropolis, est confronté à Lex Luthor qu’il fréquentait au lycée. Mark Waid s’attarde cette fois sur la némésis du héros. On découvre donc son passé où Lex est décrit comme un génie antipathique au passé troublant qui permet de saisir pourquoi ce dernier n’hésitera pas à affronter Superman.

Les dessins de Leinil Francis Yu sont toujours aussi magnifiques. Je suis fan de sa patte graphique, et j’ai été gâté avec cette lecture. Son style permet de créer un souffle épique à chacune des scènes. Il réalise un Superman charismatique qui dégage un vrai sentiment d’invincibilité. La colorisation apporte aussi beaucoup à l’ambiance en donnant un ton gai et iconique lors des apparitions du héros capé.

Le récit se découvre dans un bel objet dans la lignée des DC Essentiels avec des bonus qui présentent la réflexion de Mark Waid et un numéro de Brave and the Bold que j’ai trouvé inutile.

"Superman – Les origines" parvient parfaitement à remplir ses objectifs en nous proposant de nouvelles origines avec un fond captivant et des dessins sublimes au point de faire oublier le slip rouge de Superman. Cette histoire plaira surement à tout le monde et mérite d’être lue par tous. Précisons, tout de même, que ce volume n’a aucun lien avec le Clark Kent actuel de l’univers des new 52 vu que les origines ont été une nouvelle fois redéfinie depuis par Grant Morrison lors du reboot (disponible en France avec "Superman - Genèse").

En bref

Avec la sortie du film Superman, Man Of Steal, on se doute bien que l’on va avoir l’occasion de lire des récits du héros de Métropolis tout au long de l’année. Pour commencer, place au « Superman – Les origines ». Ce récit a un objectif simple : moderniser les origines de l’icône capée. En partant sur ce principe, j’avoue avoir été sceptique mais tout de même curieux car le projet est scénarisé par Mark Waid et dessiné par le talentueux Leinil Francis Yu. Mark Waid a divisé son récit en deux phases. La première nous montre un Clark jeune qui se cherche en voyageant en Afrique. Il va côtoyer une tribu qui lutte pour conserver son identité culturelle. Bien que cette partie soit très classique avec un Clark qui dépend l’opprimé contre l’oppresseur. Toutefois, le contexte africain apporte son grain d’originalité de par le lieu et le message transmis. En effet, M.Waid oriente cet arc sur l’importance de l’identité de l’individu. Ainsi, Clark se demande s’il doit avant tout être un humain ou être fidèle à ses origines extra-terrestres. Puis vient la seconde phase, bien plus passionnante, où Superman, nouvellement apparu à Metropolis, est confronté à Lex Luthor qu’il fréquentait au lycée. Mark Waid s’attarde cette fois sur la némésis du héros. On découvre donc son passé où Lex est décrit comme un génie antipathique au passé troublant qui permet de saisir pourquoi ce dernier n’hésitera pas à affronter Superman. Les dessins de Leinil Francis Yu sont toujours aussi magnifiques. Je suis fan de sa patte graphique, et j’ai été gâté avec cette lecture. Son style permet de créer un souffle épique à chacune des scènes. Il réalise un Superman charismatique qui dégage un vrai sentiment d’invincibilité. La colorisation apporte aussi beaucoup à l’ambiance en donnant un ton gai et iconique lors des apparitions du héros capé. Le récit se découvre dans un bel objet dans la lignée des DC Essentiels avec des bonus qui présentent la réflexion de Mark Waid et un numéro de Brave and the Bold que j’ai trouvé inutile. "Superman – Les origines" parvient parfaitement à remplir ses objectifs en nous proposant de nouvelles origines avec un fond captivant et des dessins sublimes au point de faire oublier le slip rouge de Superman. Cette histoire plaira surement à tout le monde et mérite d’être lue par tous. Précisons, tout de même, que ce volume n’a aucun lien avec le Clark Kent actuel de l’univers des new 52 vu que les origines ont été une nouvelle fois redéfinie depuis par Grant Morrison lors du reboot (disponible en France avec "Superman - Genèse").

8
Blackiruah Suivre Blackiruah Toutes ses critiques (486)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Superman - Les Origines
Boutique en ligne
25,00€
Boutique en ligne
25,00€
Boutique en ligne
25,00€
Laissez un commentaire