10

Critique de JLA - Crise d'Identité

par Blackiruah le dim. 24 févr. 2013 Staff

Rédiger une critique
L’univers de DC est marqué par différentes crises qui, généralement, chamboulent le statut quo du monde des super héros comme la refonte totale du multivers, ou son anéantissement par exemple. Mais « Crise d'identité » est une crise différente qui va, avant tout, s’attarder sur l’identité des héros de manière intrusive et redéfinira leur symbolique.

Tout commence avec une histoire poignante. Ralph Dibny, plus communément connu comme étant le héros Extensiman (homme élastique - réserviste de la JLA), est marié depuis fort longtemps avec Sue Dibny, un vrai petit couple parfait qui va subir le pire châtiment en soit. L’épouse va être cruellement assassinée. Les super héros vont donc être en deuil et vont fatalement rechercher l’assassin. Mais un groupuscule semble suspecter une personne en particulier au détriment de tous. Pourquoi ? Cachent-ils un terrible secret ? On le découvrira bien assez vite à la suite de cette histoire émouvante.

En effet, Brad Metzer ne va pas se concentrer essentiellement sur l’enquête. Non, ici, il y a un profond travail d’humanisation des divers héros.
Premièrement, ce qui est frappant est le choix du narrateur. Ce sont les héros qui s’adressent directement à nous où ils décrivent leurs doutes, leurs peurs et leurs choix. Une position qui nous permet de se placer en tant que confident de ces icones et ainsi d’être d’autant plus touché par leurs propos.
De même, le sujet du récit reste atypique. Point d’invasion ou de destruction du monde mais on fait face à des meurtres de personnes proches des protagonistes, au viol, aux relations parentales ainsi que la manipulation mentale. Des sujets troublants qui permettent de découvrir de nouvelles facettes des personnages qui les rendent moins parfaits et aussi plus humains.
Un autre choix intéressant de l’auteur est de montrer un très large pan de l’univers où héros et vilains interagissent tous les uns avec les autres démontrant une vraie richesse dans l’univers partagé de DC. Par contre, la surabondance de personnages peu connus peut parfois nous égarer mais heureusement ce détail est vite effacé par le scénario ensorcelant.

Rags Morales fait aussi un travail énorme aux dessins. Ses planches apportent beaucoup au réalisme du récit. En s’inspirant d’acteurs plus ou moins connus pour chaque individu, on a l’impression de connaitre chacun des protagonistes et amplifient donc l’immersion dans le récit. La colorisation est aussi une franche réussite sublimant toutes les cases.

Ajoutons aussi que l’édition est remarquable grâce à la présentation qui permet d’atténuer la complexité du casting mais aussi aux nombreuses notes d’explications des auteurs. Cerise sur le gâteau : la présence de l’arc mascarade (Justice League of America 166 – 168) en fin de volume qui est cité durant « Crise d'identité ». Une très bonne idée qui éclaircit un aspect important de cette crise.

« Crise d'identité » est, à mes yeux, le récit de DC Comics à posséder si on veut découvrir l’univers partagé de la maison d’édition. Il chamboule tous les codes des super héros et permet d’humaniser toutes les icones à travers un récit prenant et des dessins magnifiques. Attention, par contre, cette œuvre n’est pas à mettre dans les mains des plus jeunes vus les sujets abordés.

En bref

Découvrez un chef-d'oeuvre qui chamboule la symbolique des super héros de DC !

10
Blackiruah Suivre Blackiruah Toutes ses critiques (477)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de JLA - Crise d'Identité
Boutique en ligne
28,00€
Boutique en ligne
28,00€
Boutique en ligne
28,00€
Laissez un commentaire