9

Critique de La Créature du Marais #2

par Blackiruah le jeu. 18 avril 2013 Staff

Rédiger une critique
Alec Holland est dorénavant l’avatar de la sève et donc Swamp Thing. Il doit maintenant affronter Sethe Arcane pour pouvoir sauver sa bien-aimée Abigail plus que jamais ancrée dans la nécrose.

Voici la suite de la série et du conflit entre la sève et la nécrose qui est toujours scénarisée par Scott Snyder. Le scénariste a choisi l’action pour poursuivre la saga. Avec un Swamp thing libéré, les combats font rage et la fin du conflit avec Sethe va permettre le retour d’un ennemi historique du monstre des marais. Son arrivée va d’ailleurs reprécipiter le héros dans le cauchemar. Ce revirement de situation est bien senti puisqu’il va amener de nouveaux éléments qui vont très vite nous mener vers l’évènement phare que nous attendons : Nécromonde.
Ce qui est aussi intéressant avec ce récit, alors qu’Animal Man repose sur une dynamique de famille, ici, l’auteur pose son histoire autour de l’amour contre nature d’Alec et Abigail qui vont lutter contre la nécrose jusqu’à leur rencontre inéluctable avec Buddy Baker et Maxine. C’est très classique mais maitrisé de bout en bout et le stress pour le héros est bien présent. De plus, l’arrivée du nouvel ennemi n’en est que plus passionnante tant elle étoffe le passif entre la sève, le sang et la nécrose. Une excellente idée pour un tel contexte.

Cette série se démarque aussi par ses illustrations. Même si Yannick Paquette est moins présent, ses remplaçants arrivent tout de même à palier son absence de bien belles manières. Marco Rudy remplit parfaitement sa mission en gardant l’esprit du premier en utilisant parfois ce découpage de page si particulier. A noter un épisode dessiné par Francesco Francavilla qui signe un épisode stressant à souhait, comme d’habitude du grand art. Cela dit les pages les plus mémorables restent quand même les premières pages de Yannick Paquette qui sont incroyables du début à la fin. Espérons qu’il revienne très vite.

Niveau édition, c’est un volume classique mais notons qu’il contient le douzième épisode d’Animal Man pour permettre de lire correctement la transition vers l’évènement Nécromonde, un vrai plus.

Swamp Thing annonçait de belles promesses et démontre qu’il est bien ce titre block buster qui donne ses lettres de noblesse au genre horrifique dans l’univers des new 52. C’est magnifiquement dessiné, le scénario est solide et maintient une pression angoissante tout le long du volume. Un titre qui mérite (ou se doit) d’être lu par tous sauf par les plus jeunes évidemment.

En bref

Swamp Thing annonçait de belles promesses et démontre qu’il est bien ce titre block buster qui donne ses lettres de noblesse au genre horrifique dans l’univers des new 52. C’est magnifiquement dessiné, le scénario est solide et maintient une pression angoissante tout le long du volume. Un titre qui mérite (ou se doit) d’être lu par tous sauf par les plus jeunes évidemment.

9
Blackiruah Suivre Blackiruah Toutes ses critiques (477)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de La Créature du Marais
Boutique en ligne
15,50€
Boutique en ligne
15,50€
Boutique en ligne
15,50€
Laissez un commentaire