8

Critique de Silver Surfer #1

par Le Doc le lun. 6 avril 2015 Staff

Rédiger une critique
Cela fait bien longtemps maintenant que le Silver Surfer, l'une des plus fascinantes créations de Stan Lee et Jack Kirby, n'a pas eu de titre digne de ce nom (et il vaut mieux oublier celui sorti en 2003 et compilé chez nous en 100%...à deux reprises, ce qui est plutôt incompréhensible).

C'est dans cette même collection 100% Marvel (qui est passée depuis de la couverture souple au cartonné) que revient la Sentinelle de l'Espace grâce à la nouvelle série estampillée All-New Marvel Now signée par le duo Dan Slott et Mike Allred. Dan Slott est depuis pas mal de temps maintenant (et pour encore longtemps je l'espère) le scribe des aventures de notre fidèle serviteur l'Araignée. Et le bonhomme a pensé les nouvelles déambulations cosmiques de l'ancien héraut de Galactus avec un seul dessinateur en tête : Mike Allred, le créateur de Madman et des Atomics, dont le style et l'inventivité débridée collent ici parfaitement aux histoires qu'il a concoctées.

Le "pôle cosmique" des comics Marvel est particulièrement riche. Des "Gardiens de la Galaxie" de Brian Michael Bendis au "Nova" de Gerry Duggan en passant par "Rocket Raccoon" de Skottie Young ou encore le "Legendary Star-Lord" de Sam Humphries, le lecteur peut trouver pas mal d'ambiances différentes et d'auteurs aux performances variées. Dan Slott ajoute une touche de folie toute british à cet ensemble, car il ne l'a jamais caché, ses influences pour ce bouquin se nomment "Red Dwarf", "Le guide du voyageur galactique" et surtout...le "Dr Who", dont il est un fan absolu.

On retrouve bien entendu cette influence par l'attachement que le Surfer a pour les humains, par l'arrivée dans sa vie d'une jeune humaine courageuse qui va l'accompagner dans ses voyages, cette excitation ressentie à la découverte de nouveaux mondes, de nouvelles civilisations, la réputation du Surfer dès qu'il débarque dans un nouvel endroit...
Puisqu'il s'agit d'un comic-book écrit par Dan Slott, l'humour est bien évidemment présent, un humour exprimé par les décalages sur les mots, les situations, les références populaires...et c'est absolument savoureux.

En grand connaisseur de la continuité marvellienne, Dan Slott n'a également pas pu résister (et tant mieux) à la tentation de réunir une partie de l'équipe originelle des Défenseurs (moins Namor) dans un deuxième court arc (c'est ce que j'aime aussi ici, pas de décompression, pas d'arche narrative à 6 épisodes dans laquelle il ne se passe pas grand chose) au rythme soutenu qui servira de catalyseur à la décision de Dawn de rejoindre le Surfer dans ses pérégrinations à travers l'espace intersidéral...

...et je les suivrai dans leurs prochains voyages avec un grand plaisir.

En bref

Cela fait bien longtemps maintenant que le Silver Surfer, l'une des plus fascinantes créations de Stan Lee et Jack Kirby, n'a pas eu de titre digne de ce nom (et il vaut mieux oublier celui sorti en 2003 et compilé chez nous en 100%...à deux reprises, ce qui est plutôt incompréhensible). C'est dans cette même collection 100% Marvel (qui est passée depuis de la couverture souple au cartonné) que revient la Sentinelle de l'Espace grâce à la nouvelle série estampillée All-New Marvel Now signée par le duo Dan Slott et Mike Allred. Dan Slott est depuis pas mal de temps maintenant (et pour encore longtemps je l'espère) le scribe des aventures de notre fidèle serviteur l'Araignée. Et le bonhomme a pensé les nouvelles déambulations cosmiques de l'ancien héraut de Galactus avec un seul dessinateur en tête : Mike Allred, le créateur de Madman et des Atomics, dont le style et l'inventivité débridée collent ici parfaitement aux histoires qu'il a concoctées. Le "pôle cosmique" des comics Marvel est particulièrement varié. Des "Gardiens de la Galaxie" de Brian Michael Bendis au "Nova" de Gerry Duggan en passant par "Rocket Raccoon" de Skottie Young ou encore le "Legendary Star-Lord" de Sam Humphries, le lecteur peut trouver pas mal d'ambiances différentes et d'auteurs aux performances variées. Dan Slott ajoute une touche de folie toute british à cet ensemble, car il ne l'a jamais caché, ses influences pour ce bouquin se nomment "Red Dwarf", "Le guide du voyageur galactique" et surtout...le "Dr Who", dont il est un fan absolu. On retrouve bien entendu cet influence par l'attachement que le Surfer a pour les humains, par l'arrivée dans sa vie d'une jeune humaine courageuse qui va l'accompagner dans ses voyages, cette excitation ressentie à la découverte de nouveaux mondes, de nouvelles civilisations, la réputation du Surfer dès qu'il débarque dans un nouvel endroit. Puisqu'il s'agit d'un comic écrit par Dan Slott, l'humour est bien évidemment présent, un humour exprimé par les décalages sur les mots, les situations, les références populaires...et c'est absolument savoureux. En grand connaisseur de la continuité marvellienne, Dan Slott n'a également pas pu résister (et tant mieux) à la tentation de réunir une partie de l'équipe originelle des Défenseurs (moins Namor) dans un deuxième court arc (c'est ce que j'aime aussi ici, pas de décompression, pas d'arche narrative à 6 épisodes dans lesquels il ne se passe pas grand chose) au rythme soutenu qui servira de catalyseur à la décision de Dawn de rejoindre le Surfer dans ses pérégrinations à travers l'espace intersidéral... ...et je les suivrai dans leurs prochains voyages avec un grand plaisir.

8
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (641)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Silver Surfer
Boutique en ligne
25,97€
Boutique en ligne
25,97€
Boutique en ligne
25,97€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)