9

Critique de Earth Two #1

par Blackiruah le dim. 26 avril 2015 Staff

Rédiger une critique
Et si lors de l’invasion de Dark Seid dans « Justice League », Superman, Batman & Wonder Woman mourraient durant l’affrontement ? Et si l’invasion détruisait des parcelles de la planète ? Ma foi… Avec des « si », on mettrait Paris en bouteille. Chez DC, on met toutes ces idées sur la terre 2 !

A vrai dire, c’est plus ou moins le postulat de base de la série qui nous montre dans quelle direction pourrait aller l’univers si la trinité disparaissait.

Et honnêtement, ça envoie du pâté !

La série prend de suite par les tripes grâce à un rythme soutenu où les temps morts sont rares face aux actions de grandes ampleurs. Mais le rythme soutenu laisse tout de même le temps de découvrir les différents protagonistes qui ne sont qu’une revisite des anciens héros de l’âge d’or, Jay Garrick et Alan Scott en tête. Plusieurs aspects de leurs personnalités amènent une alchimie intéressante, rendant le tout passionnant.
James Robinson, le scénariste, utilise des éléments mis en place dans l’univers des new52 pour en présenter une variante qui va ancrer ses héros sur cette seconde Terre. Sans en dire trop, le principal ennemi du premier arc s’intègre parfaitement avec des éléments repris des Swamp Thing/Animal Man (new 52).
De même, la situation présentant une vie sans la trinité est intrigante et l’auteur se plait à présenter un statut quo loin d’être idyllique montrant implicitement le bien qu’apportait les plus grands héros de la franchise.
La faille justement laissée par leur disparition fait place à un récit avec des héros moins invulnérables, moins parfaits qui rend cette Terre 2 enthousiasmante.
Ajoutons aussi que ce volume apporte une autre vision sur l’invasion de Dark Seid vue dans « Justice League ». Elle donne un aspect multidimensionnel à cette attaque, chose qui sera surement réutilisée par la suite.

Le titre bénéficie aussi d’une prestation graphique de toute beauté. Tout d’abord, illustré Nicola Scott puis par Yildiray Cinar, les 2 artistes réalisent un sans-faute avec des planches visuellement assez proches (permettant de peu sentir la transition) à travers un style super-héroïque bien détaillé et dynamique. Les scènes d’action (omniprésentes) sont d’ailleurs superbes et retranscrivent aisément le souffle épique de « Earth 2 ». C’est assez classique dans le fond mais diablement efficace !

En plus du récit, Urban comics nous présente les héros de l’âge d’or à travers une introduction efficace et quelques illustrations et recherches de designs sont présentes en fin de volume.

Avis aux amateurs de bons récits de super-héros, « Earth 2 » narre une variante de ce que aurait pu être l’univers de DC sans la trinité. Nerveux, bouillonnant et explosif, la série se révèle géniale et fourmille de bonnes idées pour cette nouvelle mouture des anciens héros de l’âge d’or. C’est simple, sur tout le new 52, c’est surement le meilleur premier volume que j’ai lu. Je le conseille donc à tous, initié comme débutant à découvrir cette saga surprenante. Vivement la suite !

En bref

Et si lors de l’invasion de Dark Seid dans « Justice League », Superman, Batman & Wonder Woman mourraient durant l’affrontement ? Et si l’invasion détruisait des parcelles de la planète ? Ma foi… Avec des « si », on mettrait Paris en bouteille. Chez DC, on met toutes ces idées sur la terre 2 ! A vrai dire, c’est plus ou moins le postulat de base de la série qui nous montre dans quelle direction pourrait aller l’univers si la trinité disparaissait. Et honnêtement, ça envoie du pâté ! La série prend de suite par les tripes grâce à un rythme soutenu où les temps morts sont rares face aux actions de grandes ampleurs. Mais le rythme soutenu laisse tout de même le temps de découvrir les différents protagonistes qui ne sont qu’une revisite des anciens héros de l’âge d’or, Jay Garrick et Alan Scott en tête. Plusieurs aspects de leurs personnalités amènent une alchimie intéressante, rendant le tout passionnant. James Robinson, le scénariste, utilise des éléments mis en place dans l’univers des new52 pour en présenter une variante qui va ancrer ses héros sur cette seconde Terre. Sans en dire trop, le principal ennemi du premier arc s’intègre parfaitement avec des éléments repris des Swamp Thing/Animal Man (new 52). De même, la situation présentant une vie sans la trinité est intrigante et l’auteur se plait à présenter un statut quo loin d’être idyllique montrant implicitement le bien qu’apportait les plus grands héros de la franchise. La faille justement laissée par leur disparition fait place à un récit avec des héros moins invulnérables, moins parfaits qui rend cette Terre 2 enthousiasmante. Ajoutons aussi que ce volume apporte une autre vision sur l’invasion de Dark Seid vue dans « Justice League ». Elle donne un aspect multidimensionnel à cette attaque, chose qui sera surement réutilisée par la suite. Le titre bénéficie aussi d’une prestation graphique de toute beauté. Tout d’abord, illustré Nicola Scott puis par Yildiray Cinar, les 2 artistes réalisent un sans-faute avec des planches visuellement assez proches (permettant de peu sentir la transition) à travers un style super-héroïque bien détaillé et dynamique. Les scènes d’action (omniprésentes) sont d’ailleurs superbes et retranscrivent aisément le souffle épique de « Earth 2 ». C’est assez classique dans le fond mais diablement efficace ! En plus du récit, Urban comics nous présente les héros de l’âge d’or à travers une introduction efficace et quelques illustrations et recherches de designs sont présentes en fin de volume. Avis aux amateurs de bons récits de super-héros, « Earth 2 » narre une variante de ce que aurait pu être l’univers de DC sans la trinité. Nerveux, bouillonnant et explosif, la série se révèle géniale et fourmille de bonnes idées pour cette nouvelle mouture des anciens héros de l’âge d’or. C’est simple, sur tout le new 52, c’est surement le meilleur premier volume que j’ai lu. Je le conseille donc à tous, initié comme débutant à découvrir cette saga surprenante. Vivement la suite !

9
Blackiruah Suivre Blackiruah Toutes ses critiques (486)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Earth Two
8
Earth Two T.2

Earth Two T.2 Staff

Lire la critique de Earth Two T.2

Boutique en ligne
19,00€
Boutique en ligne
19,00€
Boutique en ligne
19,00€
Laissez un commentaire