8

Critique de Earth Two #2

par Blackiruah le jeu. 6 août 2015 Staff

Rédiger une critique
Après un premier tome très pêchu, nous retrouvons la suite d’« Earth 2 », univers parallèle des new 52 où le monde se retrouve avec des nouveaux héros suite à la disparition de Superman, Batman et Wonder Woman. Ainsi, place aux nouvelles merveilles (Green lantern – Alan Scott, Flash – Jay Garrick et Hawkgirl - Kendra Munoz-Saunders) largement inspirées des héros du golden age qui protègent maintenant cette planète proche d’un nouveau conflit mondial.

Mais avant d’aborder ce fait, James Robinson utilise un dernier arc pour amener un nouveau personnage dans sa série : Dr Fate. Contrairement aux précédents, j’ai trouvé le récit moins percutant que les précédents, manquant de rythme et surfant trop longtemps sur le manque de courage du personnage central qui deviendra l’illustre mage. Mais une fois l’apparition de Dr Fate, le récit s’emballe, prend de l’ampleur et devient un vrai régal visuellement où le style iconique de Nicola Scott est idéal pour mettre en scène l’aspect magique de Dr. Fate.

Mais cette première partie est un peu comme se rincer le palet avant de manger un bon repas épicé. Car après un petit interlude à travers un annual qui nous montre qu’il existe toujours un Batman (mais lequel ?) sur cette planète, nous rentrons directement dans le vif du sujet : la guerre entre le Dhérain mené par Steppenwolf (issu d’Apokolips) et les Etats Unis aidés par les merveilles. Le conflit est haletant, passionnant montrant la faiblesse des jeunes héros qui luttent face à leurs adversaires mieux entrainés. Cette bataille n’en est que plus épique et riche en rebondissement. Les dessins, toujours par Nicola Scott, restent magnifiques et servent toujours autant le récit. L’aspect réaliste rend les scènes plus marquantes, surtout les exécutions dignes d’un mortal kombat !
Mais l’énorme plus de ce volume est la fin à couper le souffle amenant un changement de statut quo totalement fou. Chapeau à James Robinson qui tire sa révérence avec un finish hallucinant.

Ainsi ce second recueil, bien qu’il commence platement, prend des allures d’énorme blockbuster efficace qui procure une lecture palpitante grâce à un conflit violent et muni d’une fin ahurissante. JE ne peux qu’applaudir la prestation de James Robinson qui laisse dans les mains de Tim Taylor (scénariste d’Injustice) un univers aux possibilités vastes pour un scénariste qui n’est pas étranger à ce nouveau style de statut quo… Earth 2 reste décidément une série qui vaut son pesant d'or.

En bref

8
Blackiruah Suivre Blackiruah Toutes ses critiques (486)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Earth Two
9
Earth Two T.1

Earth Two T.1 Staff

Lire la critique de Earth Two T.1

Boutique en ligne
19,00€
Boutique en ligne
19,00€
Boutique en ligne
19,00€
Laissez un commentaire