3

Critique de Ten Grand #2

par Blackiruah le dim. 17 mai 2015 Staff

Rédiger une critique
La série « Ten Grand » nous revient avec ce second volume pour clore la saga. Pour rappel, Joe, ancien tueur à gage, travaille avec les anges pour avoir l’occasion de retrouver sa défunte femme dans l’au-delà pendant quelques minutes. Son dernier contrat lui a permis de retrouver la trace de l’assassin de sa chère et tendre. Ainsi, la traque l’a mené jusqu’à une zone étrange entre le paradis et l’enfer. A travers diverses épreuves pour retrouver l’homme, Joe va faire preuve de courage mais il comprend que quelque chose de plus profond se trame derrière cette affaire…

Dans une œuvre, l’aspect graphique peut totalement gâcher le potentiel d’une série. Initialement faite par Ben Templesmith, le premier artiste avait posé une ambiance glauque et crade qui seyait parfaitement à « Ten grand ». Puis des retards importants de l’artiste ont contraint JM Straczynski de changer ce dernier : CP Smith prit le relai. Mais sa patte graphique tire trop sur le numérique donnant un aspect trop lisse. Les tons de couleurs sont plutôt fades perdant du caractère et le trait épuré efface l’aspect sale mis en place dans les premiers chapitres. Pourtant le récit est résolument noir, mais les planches ne parviennent pas à traduire l’ambiance voulue par le scénariste.

Ca ressemble bien à un gâchis puisque le scénario est bien travaillé. Ce volume clôt l’ensemble des intrigues de belles manières (même parfois avec des scènes touchantes) usant de pas mal d’astuces et de rebondissements qui malmènent l’anti-héros et le lecteur. Même si l’auteur ne réinvente pas la lune, le scénario amène quelques notions originales sur le conflit paradis/enfer. Il y a donc de la qualité dans ce titre mais les illustrations ne véhiculent pas correctement la force de l’ensemble. Frustrant…

Au final, « Ten grand » est une œuvre qui a trop pâti du changement d’illustrateurs. Les débuts de JM Straczynski, accompagné de Ben Templesmith, annonçaient une bonne série alambiquée assortie d’illustrations glauques et puissantes. Mais le changement d’artiste a fait très mal au titre perdant une des forces non négligeables pour une bande dessinée : le visuel.
L’auteur avait précisé que ses séries sous le label « Joe’s comics » étaient réalisées sous forme de saison. Espérons qu’en cas de second arc (s’il puisse exister), le scénariste puisse trouver un artiste solide adapté à son style sur le long terme.
Je ne conseille donc ce titre uniquement aux fans acharnés de JM Straczynski qui privilégient le scénario avant le dessin.

En bref

3
Blackiruah Suivre Blackiruah Toutes ses critiques (477)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Ten Grand
5
Ten Grand T.1

Ten Grand T.1 Staff

Lire la critique de Ten Grand T.1

Boutique en ligne
15,95€
Boutique en ligne
15,95€
Boutique en ligne
15,95€
Laissez un commentaire