6

Critique de Goners

par Le Doc le mer. 1 juin 2016 Staff

Rédiger une critique
Depuis des générations, la famille Latimer représente la première ligne de défense de l'Humanité face aux menaces surnaturelles en tout genre. Mais un soir funeste, Evelyn et Raleigh Latimer livrent leur dernier combat...et leurs enfants Josiah et Zoe vont avoir besoin de toute l'aide nécessaire pour survivre aux dangers qui s'annoncent...

La mini-série "Goners" débute sur les chapeaux de roue par un événement traumatique qui forcera les jeunes héros à grandir beaucoup trop vite et à trouver le courage nécessaire pour affronter de nombreuses menaces. Le scénariste Jacob Semahn, formé à la télévision sur les dessins animés Marvel ("Ultimate Spider-Man", "Avengers Assemble"), cite comme références des oeuvres comme le téléfilm "Ca" (d'après le roman de Stephen King) et les longs métrages "Monster Squad" et "Les Goonies" (mais pas "Retour vers le futur"...je ne sais pas qui écrit les textes promotionnels de Glénat, mais je ne vois franchement pas pourquoi ce film en particulier est mentionné ici) et ces inspirations se retrouvent dans cette aventure horrifique mouvementée et peuplée de grands monstres.

Il manque toutefois une véritable implication émotionnelle avec les personnages, qui aurait pu être présente si l'auteur avait soigné un peu plus leur caractérisation. Débuter directement dans l'action n'est pas une mauvaise idée, cela permet notamment d'imprimer un bon rythme dès le début et celui-ci ne se dément pas jusqu'au bout. Mais Jacob Semahn ne permet pas à ses héros de se poser, puisqu'ils sont toujours en fuite, situation dictée par le drame survenu durant les premières pages. Et les différents acteurs de l'histoire, dont certains sont assez fascinants, n'ont pas tous l'exposition qu'ils auraient pu avoir.
Pour enrichir le passé de la famille Latimer, le scénariste utilise les flashbacks...qui alourdissent parfois la narration.

Le scénario est dense et les péripéties abondent, mais comme ce sont les rebondissements qui priment, il n'est pas toujours facile de s'attacher véritablement aux jeunes Latimer et à leur entourage. Dommage, car le monde développé est d'une grande richesse, avec une mythologie très intéressante et des créatures (dont l'historique est détaillé dans les pages bonus) aux designs variés et accrocheurs.
On doit la partie graphique au dessinateur vénézuélien Jorge Corona, qui s'est illustré, entre autres, sur des titres DC comme "We are Robin" et "Green Lantern". Son style aux influences diverses donne beaucoup de dynamisme à l'ensemble...même si certains de ses choix esthétiques peuvent étonner (mais pourquoi avoir doté le gamin de telles rouflaquettes ?).

Saga familiale qui explore ce thème classique qu'est le passage de flambeau d'une génération à l'autre, "Goners" remplit sa mission de divertissement, bien qu'il ne soit pas totalement convaincant. Une seconde mini-série ne serait tout de même pas de refus, histoire d'approfondir un peu plus (et mieux) cet univers qui a pas mal de potentiel.

En bref

6
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (641)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
16,95€
Boutique en ligne
16,95€
Boutique en ligne
16,95€
Boutique en ligne
16,95€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)