5

Critique de Sidekick #2

par Le Doc le dim. 21 août 2016 Staff

Rédiger une critique
Un an et demi après la sortie du tome 1, l'éditeur Delcourt a finalement proposé cet été la suite et fin de "Sidekick", maxi-série en 12 épisodes qui fit partie du revival du label "Joe's Comics" (publié chez Image aux U.S.A.) chapeauté par le scénariste Joe Michael Straczynski ("Rising Stars", " Midnight Nation", "Amazing Spider-Man")...qui a depuis officialisé son retrait du monde des comics.

Dans les six premiers épisodes, J. Michael Straczynski a orchestré la descente aux enfers de Barry Chase, alias Flyboy, qui fut le jeune partenaire du super-héros Red Cowl, le défenseur de Sol City, jusqu'à la mort de ce dernier d'une balle en pleine tête. Incapable de surmonter la disparition de son mentor, Flyboy est devenu par ses actions la risée du public...jusqu'à ce qu'il découvre que Red Cowl avait mis en scène sa propre mort.
Se sentant trahi, Barry est maintenant accompagné par la belle et dangereuse Julia Moonglow et sous sa nouvelle identité de Sidekick, il est bien décidé à retrouver et à se venger de Red Cowl...et à ce que personne ne se moque plus de lui !

Ce concept intéressant, sorte de dé(con)struction en règle de l'archétype du jeune partenaire, n'avait pourtant pas atteint pleinement son potentiel au terme d'une première moitié un peu laborieuse dans son exécution. Dans ce deuxième volume, j'ai retrouvé les mêmes défauts et les mêmes qualités. L'atmosphère glauque du récit est une nouvelle fois très bien rendue par les dessins de Tom Mandrake, qui est notamment très à l'aise dans les aspects les plus horrifiques, comme le compte-rendu très détaillé des origines de Barry Chase.

Dans ses meilleurs passages, "Sidekick" est un comic-book d'une noirceur absolue, peuplé de personnages tous plus pourris les uns que les autres qui évoluent dans des eaux très troublées.
Mais la quête vengeresse de Barry ne manque pas de longueurs et les choix scénaristiques de J. Michael Straczynski ne sont pas toujours inspirés, comme cette décision de faire du numéro 8 un épisode muet, gimmick inutile pour ma part car il n'apporte strictement rien à l'histoire (et je n'ai jamais vraiment aimé ça...il faut savoir doser le rythme du récit, ce qui n'est pas le cas ici, ou sinon la lecture est bâclée en deux minutes chrono).

Même si l'ensemble n'est pas déshonorant, on est tout de même ici assez loin du niveau de ses meilleurs travaux (dont j'ai cité quelques exemples plus haut)...

En bref

5
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (535)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Sidekick
5
Sidekick T.1

Sidekick T.1 Staff

Lire la critique de Sidekick T.1

Boutique en ligne
15,95€
Boutique en ligne
15,95€
Boutique en ligne
15,95€
Laissez un commentaire